Les 40 millions d’euros d'aide sont dans les tuyaux

  • General view during the friendly match between Pau and Castres on August 27, 2020 in Pau, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - ---
    General view during the friendly match between Pau and Castres on August 27, 2020 in Pau, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - --- Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les clubs de Top 14 et de Pro D2 vont bien recevoir 40 millions d’euros d’aides, environ, en compensation des pertes de billetterie dûes au coronavirus. Le rugby est le deuxième sport le mieux servi, juste derrière le football. Mais cette première enveloppe ne suffira pas à combler toutes les pertes.

Le communiqué, attendu depuis des semaines, est tombé vendredi : "Dispositif de compensation des pertes de billetterie." Le texte dévoile les grandes lignes des 400 millions d’euros d’aides dédiées au sport annoncées le 17 novembre dernier par le Président de la République. "Cette mesure […] répond à une demande forte des fédérations, des ligues professionnelles et des clubs".

Les deux grandes décisions portent, comme prévu, sur l’exonération de cotisations sociales patronales (hors retraite complémentaire et une aide au paiement des cotisations égale à 20 % de la masse salariale, concernant les cotisations sociales dues en octobre, novembre et décembre 2020) et sur la création d’un fonds de compensation des pertes de billetterie. "Doté de 107 millions d’euros, ce fonds de compensation bénéficiera prioritairement aux clubs masculins et féminins, ainsi qu’aux organisateurs d’événements les plus fragiles et les plus dépendants de la billetterie." À ce titre, le rugby, sport dont plus de la moitié des entrées vient des recettes jour de match, a été relativement bien servi avec 40 millions d’euros d’aides, juste derrière le foot, avec 48 millions d’euros. 15 millions ont été alloués aux organisateurs de grands événements tandis que le basket-ball, le handball, le volley-ball et le hockey sur glace se partagent les miettes (4 millions).

Premiers versements en décembre

À noter que toutes ces sommes correspondent aux "estimations réunies à date par le ministère chargé des Sports". Par ailleurs, "cette enveloppe sera répartie selon des critères qui seront précisés par décret au cours des prochains jours". Tout en sachant qu’une structure ne pourra pas percevoir plus de 5 millions d’euros. Le premier versement par le ministère chargé des Sports devrait être effectif courant décembre tandis que le solde suivra l’année prochaine. Si les clubs sont soulagés de recevoir ces aides, leur situation financière n’en reste pas moins inquiétante, comme le souligne François Rivière, le président de l’Usap, dans les colonnes de L’Indépendant : "Les pertes avaient été calculées par les clubs en septembre sur la base d’une échéance au 31 octobre puisqu’on pensait rester en jauge réduite jusqu’à cette date." Un deuxième confinement et le passage au huis clos ont depuis changé la donne. "Les bases de calcul remises à l’État […] sont très en deçà de ce que nous perdons." Tous les acteurs espèrent donc que cette vague d’aides sera suivie d’une seconde.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?