Castres enfonce la Section

  • Castres enfonce la Section
    Castres enfonce la Section - Le Deodic David
Publié le

Le CO met fin à une serie de trois matchs sans victoire en s’imposant face à une Section paloise qui enchaîne une sixième défaite de rang. 

Il était évident que l’on ne retiendrait que le résultat. Palois et Castrais, en mal de victoire, n’avaient que faire de la manière et l’avaient répété pendant la semaine, d’autant plus que la pluie n’était pas une bonne alliée pour les grandes envolées. Qu’importe le remède, il fallait éviter de se faire un peu plus mal à la tête et éloigner la migraine. « Nous avons fait quarante premières minutes parfaites pour un match à l’extérieur, pouvait se féliciter Mauricio Reggiardo, le manager du CO. Nous sommes allés trois fois dans le camp adverse et nous avons marqué dix-sept points. Nous avons été bons en conquête, dans l’occupation et nous avons été pragmatiques. » Les Tarnais pouvaient regretter les vingt dernières minutes moins bien maîtrisées mais l’essentiel était ailleurs. « Nous avions sûrement en tête les fins de matchs face à Bordeaux, Toulouse et le Racing mais il était important de franchir cette étape.Gagner un match quand vous avez plus de sept points d’avance, c’est une chose. Avec seulement quatre, cela en est une autre et je suis donc content de ça. »

Effectivement, Castres s’est remis la tête à l’endroit, même si cette victoire ne balaie pas les résultats des dernières semaines et notamment la fessée reçue par Clermont à domicile pour le capitaine Baptiste Delaporte : « Ce sont les prochains matchs qui nous le diront. Nous devons recevoir Brive et après Bayonne. Je ne pense pas que ce succès efface notre contre-performance de la semaine dernière mais cette rencontre doit surtout être validée par une prochaine victoire. » Les Castrais sont toujours convalescents et manquent encore certainement de profondeur de banc pour être totalement rassurés, mais ils vont pouvoir aborder la suite sans la peur au ventre.

Le paradoxe palois

Ça ne sera pas le cas des Palois, abattus par un sixième revers consécutif, même si le comanager Frédéric Manca tentait tout de même de sauver les apparences : « Je ne suis pas abattu. Je sais que ce groupe est capable de faire bien mieux donc je suis très déçu. Nous sommes capables de nous relever mais tout le monde est forcément marqué après six défaites. » La Section paloise est en train de revivre les mêmes tourments que la saison dernière, lorsqu’elle avait enchaîné sept défaites, entre le 9 novembre et le 29 février.

Et pourtant, les contenus des matchs sont prometteurs depuis le 17 octobre, date du dernier succès face à l’Union Bordeaux-Bègles. « On peut faire des parallèles avec la saison dernière, poursuivait Frédéric Manca. Mais je vois aussi beaucoup d’améliorations. » Il est difficile de le contredire mais l’équipe manque cruellement de réalisme, notamment sur ses pénaltouches depuis la défaite à domicile face à La Rochelle, alors qu’elle est capable de marquer des essais après des longues séances. Un paradoxe déroutant qui a encore été criant face à Castres. « On doit être plus chirurgicaux, peut-être plus restrictifs, prendre les points quand on en a l’occasion et revenir petit à petit. » La saison dernière, les Béarnais étaient parvenus à renouer avec la victoire en restant solidaires. Il faut espérer que ça sera une nouvelle fois le cas. Début de réponse le 27 décembre face au Stade français.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?