Jamais deux sans trois pour Carcassonne ?

  • Le doyen Bakary Meïté sera un guide pour les plus jeunes de ce groupe alliant fougue et maturité.
    Le doyen Bakary Meïté sera un guide pour les plus jeunes de ce groupe alliant fougue et maturité. Icon Sport
Publié le

Face au leader de Pro D2, le RCV, les hommes de Christian Labit ont l’occasionde faire la passe de trois à Domec vendredi. Mais la dernière sortie ratée contre Aurillac laisse à penser qu’il faudra mettre d’autres ingrédients. Tour d’horizon.

« On les craint. On sait que ça va être très dur. Si on joue comme ce week-end, alors nous perdrons à la maison. » Le troisième ligne audois Bakary Meïté pose d’entrée de jeu les bases de ce qui attend l’USC vendredi. Et comment pourrions-nous lui donner tort ?

Au vu de la piètre prestation livrée par son équipe la semaine passée à Aurillac (défaite 23-6), un sursaut d’orgueil est attendu pour renverser la vapeur contre le RC Vannes, leader de Pro D2 et futur adversaire à Domec. Alors que l’entame de match fut pour le moins bonne, dans le Cantal, les joueurs de la Cité ont totalement perdu pied après que l’ailier sud-africain AJ Coertzen a planté la première banderille (16e). S’appuyant sur leur point fort cette année, la mêlée fermée, les hommes de Christian Labit ont posé des problèmes au Stade aurillacois, sans toutefois parvenir à se montrer véritablement dangereux.

Une situation qui se répète depuis quelque temps à l’extérieur, et qui a le don de faire enrager le coach : « La mêlée a été bonne en première mi-temps, nulle en seconde. En conquête, on n’a pas été à la hauteur. Idem dans le jeu. On a aucune organisation, aucune gestion des temps forts… Je trouve qu’on a été complètement nuls, et je le prends pour moi. Après, l’investissement, c’est aux joueurs de l’avoir. C’est ce qu’on attend au minimum d’un joueur de rugby. »

Contre Vannes, les anciens devront guider la jeunesse

Passablement agacé, l’entraîneur des Jaune et Noir attend que son équipe montre un autre visage dès vendredi, avec un XV de départ qui devrait quelque peu évoluer : « Notre comportement ce week-end n’était pas digne du club que l’on représente. On a brûlé un joker. Avec du recul, je me dis que si on avait joué contre une équipe de Fédérale 2, on aurait été capable de perdre. »

Pour remettre son équipe dans le sens de la marche, l’expérimenté Meïté, doyen de ce groupe, sera attendu à son meilleur niveau face aux Bretons. Car cette année, l’effectif carcassonnais est scindé en deux : vingt joueurs ont 25 ans ou moins, alors que seize sont nés avant 1995. Dans une équipe qui tourne, l’alliage de la fougue et de la maturité peut faire des étincelles.

Dans une formation qui doute en revanche, l’inexpérience et le manque de fraîcheur physique peuvent être de vraies épines dans le pied. C’est pour cette raison que le capitaine sait l’importance de son rôle auprès des jeunes : « J’essaye de faire profiter mes partenaires de mon expérience. Le Pro D2 est un championnat que je connais bien et je fais en sorte qu’on essaye d’avoir les bons ressorts sur des périodes plus difficiles, avant de conclure, les jeunes ne doivent toutefois pas se cacher derrière les anciens. Il faut saisir sa chance quand on te la donne. »

Pour autant, comptablement, il n’y a pas encore péril dans la demeure. S’ils s’imposaient comme ils avaient su le faire contre Colomiers puis Grenoble, les Audois auraient alors 23 points, avec un match en retard (réception de Mont-de-Marsan, avant-dernier). Ce constat simple fait dire au manager audois : « Je ne pense pas qu’on puisse reproduire ce genre de prestation. On a de la qualité, je connais mon groupe. Quand on est énervé, on est très pénible à jouer. » Espérons pour l’USC qu’il ait raison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Samuel Cadène
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?