Les Angoumoisins veulent garder la main à domicile

  • Après la claque reçue à Perpignan, les Angoumouisins de Lucas Rubio veulent réagir à domicile contre Aurillac.
    Après la claque reçue à Perpignan, les Angoumouisins de Lucas Rubio veulent réagir à domicile contre Aurillac. Icon Sport
Publié le

Lanterne rouge de Pro D2, Soyaux-Angoulême avance avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête à chaque réception. Face à Aurillac, le SA XV vise un deuxième succès consécutif sur ses terres. Histoire de rester dans le sillage des concurrents. 

Après quatre revers de rang à domicile en inauguration de saison face à Provence Rugby, Oyonnax, Rouen et Carcassonne, Soyaux-Angoulême a enfin débloqué son compteur de succès à domicile il y a quinze jours face à Valence-Romans (30-19).

De retour dans son stade Chanzy, le SA XV entend signer un deuxième succès cette saison dans son antre, le troisième au total avec celui décroché à Béziers lors de la deuxième journée. Lanterne rouge de Pro D2, le club charentais se retrouve une nouvelle fois dos au mur et aura à cœur d’effacer le large revers encaissé à Perpignan vendredi dernier (49-0).

« On a évacué très vite parce que l’on n’est pas tellement surpris ni par la qualité de Perpignan ni par notre capacité à faire face sur ce match. Il y a ce score très lourd et néanmoins des axes de progression. Il y a des essais que l’on n’aurait pas pris si on n’était pas là pour travailler. Il y a des situations de jeu que l’on n’aurait pas joué s’il y avait eu un scénario de jeu différent » confie Tanguy Kerdrain l’entraîneur des avants des Charentais.

Si le staff et les joueurs veulent rapidement tourner la page, celui qui a rejoint Vincent Etcheto il y a désormais près de quatre semaines reconnaît : « C’est décevant, ça fait mal à la tête, il faut vite basculer vers la réception d’Aurillac. »

Dominer la conquête

À l’amorce de cette fin d’année, le SA XV doit lancer une série positive alors qu’il devra encore se déplacer à Vannes vendredi prochain et recevoir Grenoble le mardi 22 décembre. Une ultime rencontre cette année qui devrait permettre aux Charentais de remettre à jour leur calendrier avant de basculer sur l’année 2021.

Si un résultat positif lors du déplacement à Vannes, actuel leader de Pro D2, serait un exploit, les deux réceptions sont-elles clairement cochées par le staff angoumoisin dans le tableau de marche : « Il faut que l’on arrive à s’imposer à Chanzy, chez nous, avec cet enthousiasme que je trouve très présent depuis un mois. Il faut valider cette énergie collective contre une belle équipe d’Aurillac qui a de la qualité sur sa conquête. Il va falloir aller chercher cette performance, il n’y a pas le choix, ça passera par là. »

Privé de plusieurs avants, Tanguy Kerdrain souligne cependant les progrès réalisés ces dernières semaines : « Sincèrement, on a une mêlée qui a été peu sanctionnée et qui est arrivée à faire face à Perpignan. Les phases de conquête, c’est pour lancer le jeu, on a eu les ballons, mais sur ce que l’on en fait derrière qui est fondamental, là, on a manqué de précision. Si on lance le jeu avec de la vitesse, on l’a vu face à Valence-Romans, c’est peu de temps de jeu enchaîné, mais c’est très efficace. »

Pour réussir son coup et l’emporter face à Aurillac, le SA XV va devoir faire abstraction de sa situation actuelle pour tenter de jouer libéré. Car, lorsque les Charentais ont mis de la vitesse et lâché les chevaux sur les phases offensives, notamment lors des débuts de matches face à Rouen et Valence-Romans, le bilan comptable derrière la ligne d’en-but s’en faisait positivement ressentir. Il faut désormais trouver de la constance sur l’ensemble d’un match.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Berchery
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?