Nevers ou suivre l’exemple vannetais

  • Loïc Le Gal est un des hommes à forme côté Neversois.
    Loïc Le Gal est un des hommes à forme côté Neversois. Icon Sport
Publié le

Les Bourguignons ont retrouvé de la confiance lors de derniers matchs bien négociés. à confirmer à Oyonnax où Nevers veut débarquer sans appréhension.

Deux succès à domicile, un bon contenu agrémenté d’un bonus défensif à Colomiers. Nevers s’est engagé de manière positive dans ce troisième bloc avant d’aller défier Oyonnax. « Nous devons rester dans une dynamique de compétiteurs. Aller au bout des choses. Nous serons opposés à une équipe en pleine confiance. Elle a eu un échec contre Vannes mais elle a su réagir derrière », lance le manager Xavier Péméja. « On fait un bon début de bloc, fait écho l’arrière neversois Loïc Le Gal. Nous voulons poursuivre et faire un coup à Oyonnax. »

Pour rivaliser, l’USON va avant tout chercher à imposer son style. « Je crois au jeu, lançait Xavier Péméja à l’issue du match remporté face à Biarritz. Aujourd’hui, tout me contredit car c’est celui qui joue le plus au pied qui gagne. Même au niveau international. Je m’accroche à mes convictions mais je me pose beaucoup de questions. Oyo l’a montré en étant capable de tout gagner en début de saison dans un jeu de pression. Je ne critique pas du tout, c’est un constat que je fais. De notre côté, nous sommes souvent l’équipe qui fait le plus de passes, le plus de franchissements et ne gagne pas forcément. »

Nevers ne jouera pas contre-nature dans le Haut-Bugey et l’on devrait donc assister à une véritable opposition de styles entre une USO froide, pragmatique et à l’aise sur du jeu de pression et une USON cherchant à tenir le ballon.

Imposer son style

Et Vannes a démontré qu’il était possible de venir contrarier les joueurs de l’Ain. « Dans ce genre de match, c’est l’équipe qui arrive le plus longtemps à imposer son jeu qui domine l’autre. Vannes a gagné là-bas car ils n’ont jamais rien lâché et mis Oyonnax dans un doute qu’ils n’avaient pas connu », reprend Péméja.

« Comme Vannes, nous allons essayer d’imposer notre jeu, confirme Le Gal. Mais Oyonnax a une grosse défense. Toutes les équipes qui ont essayé de jouer avec beaucoup de jeu au pied se sont fait contrer. Donc, nous devrons essayer de plus tenir le ballon et d’imposer nos séquences. Nous n’avons rien à perdre. La pression est sur leurs épaules.

De notre côté, nous allons nous envoyer sur les deux derniers matchs avant la trêve. » Xavier Péméja pousse en ce sens : « Nous devons sortir de ce match en étant fiers de ce qui a été accompli. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien Veyre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?