Pourteau : « On se retrouve collectivement »

  • Franck Pourteau sera le meneur de jeu montalbanais à Rouen.
    Franck Pourteau sera le meneur de jeu montalbanais à Rouen. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Titulaire à l'ouverture de Montauban lors des deux dernières rencontres, Franck Pourteau est actuellement en confiance avec l'USM. L'ancien grenoblois voit désormais arriver devant lui le déplacement à Rouen pour les siens. Une rencontre qu'il aborde avec détermination.

Qu’avez-vous retenu du match à Vannes avant celui à Rouen ?

On s’est retrouvé collectivement, on a montré une belle image à l’extérieur. Honnêtement, je pense qu’on fait un grand match même si on ne ramène pas de points. On a bien et beaucoup défendu sans forcément lâcher. Au bout de X temps de jeu, c’est forcément dur, on prend deux essais sur pick and go mais on a montré de belles choses et c’est encourageant. On voulait se tester à Vannes.

Il y a un peu plus de confiance ?

Oui, forcément et puis ça va venir petit à petit. On était passé à travers à Béziers donc on avait à cœur de se racheter. Il y a plus de solidarité, c’est bon pour la suite.

C’est votre plus long déplacement de la saison qui se profile, est-ce ça a un impact ?

Ça compte oui, sur la récupération. On enchaîne les deux plus gros déplacements. On est rentré de Vannes le samedi à 6 heures du matin donc ça a fait une nuit dans le bus. On est parti assez tôt pour avoir une journée de récupération à l’hôtel. Mais il ne faut pas s’en servir d’excuse si l’on passe à travers.

Quel est votre avis sur Rouen, actuel treizième du classement ?

C’est une équipe qui s’accroche. Ils ont pourtant fait de bons résultats, ils ne sont pas passés loin de gagner à Grenoble. C’est une belle équipe et on s’attend à un gros combat.

La situation est particulière en Normandie avec un staff modifié, cela peut-il galvaniser vos adversaires ?

Sûrement, ces situations ne sont jamais faciles. Après, c’est difficile de deviner comment ils peuvent réagir après cela. Je ne sais pas si ça sera un levier de motivation en plus mais c’est forcément particulier.

Sur un plan personnel, c’est votre première saison à Montauban, comment vous sentez-vous ?

Très bien, il a un très bon groupe et on s’entend tous bien. C’est important de bien vivre ensemble. On n’a pas forcément eu les résultats escomptés depuis le début de la saison notamment avec la défaite à la maison contre Aurillac. Mais on se retrouve collectivement et c’est important pour moi ainsi que pour le groupe. Je suis content d’être ici et je suis surtout bien à Montauban.

Avec l’indisponibilité de Jérôme Bosviel, il y a peut-être plus de responsabilités en plus. C’est un challenge excitant ?

Oui, ça me plaît, après j’ai eu beaucoup de temps de jeu sur le début de saison où j’ai enchaîné les titularisations. Ensuite, il y a eu un petit moment où je suis sorti du groupe. Mais oui, ça me plaît. J’ai la responsabilité du buteur également et j’affectionne cela. Avec Jérôme, ça se passe très bien. C’est un excellent buteur, il mérite cette place de numéro un qu’il a gagné au fil des saisons en étant dans les meilleurs réalisateurs de Pro D2 chaque année. J’aime jouer avec lui et sans lui, on essaye de faire en sorte que son absence ne se remarque pas, qu’aucun joueur ne soit indispensable au projet de jeu.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Kenny Ramoussin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?