Remue-méninges à Rouen

  • Christophe Hamacek écarté temporairement, Richard Hill a repris seul le groupe en mains. Une victoire face à Montauban est espérée pour regagner en confiance.
    Christophe Hamacek écarté temporairement, Richard Hill a repris seul le groupe en mains. Une victoire face à Montauban est espérée pour regagner en confiance. - Icon Sport
Publié le

Le club normand, en grande difficulté, reçoit Montauban, avec l’intention de faire mieux que lors de l’indigeste match livré à Mont-De-Marsan. ça ne sera pas difficile tant le vide a été le moteur des Rouennais pendant quatre-vingts minutes.

Les solutions, Rouen en manque cruellement, c’est certain, mais c’est aussi de l’envie que Rouen n’a pas montré face au dernier de la classe la semaine passée. Défaits 15 à 3, dans une rencontre morne de fin fond d’automne, les Normands n’ont guère d’autre choix que la victoire face aux Montalbanais.

Certes ce ne sera pas le même match face à Montauban, plutôt flamboyant avec trois victoires sur les cinq derniers matchs, qui est une équipe qui joue et marque des essais. La défense rouennaise devra donc être forte mais surtout disciplinée. Christophe Hamacek a été écarté temporairement, pour les deux prochains matchs, laissant la main à Richard Hill seul. Les joueurs, qui réclamaient d’être plus responsabilisés, se sont donc pris en mains cette semaine dans le secteur des avants, travaillant les situations en détail, avec un gros travail vidéo.

Plus de travail sur la construction des mauls, et sur les touches qui restent fragiles. Le président Leroy parle d’une décision prise pour pouvoir proposer autre chose, et d’une discussion à venir pendant la trêve. Les deux résultats et rendus face à Montauban et Nevers pèseront dans la balance. Après, il sera compliqué pour Christophe Hamacek de revenir au sein d’un groupe qui se sera construit sans lui pendant trois semaines. Affaire à suivre donc.

Travail sur les ballons portés

Le travail effectué cette semaine semble prendre la bonne voie, la motivation est revenue, Tom Palmer a su dynamiser le groupe aidé, pour les avants, par Johnston et Gregoric Bouly (ancien pilier rouennais passé par Aurillac) revenu aux affaires temporairement.

L’inefficacité du pack étant flagrante sur les ballons portés surtout, il a fallu reprendre la méthode pour influer sur le jeu de manière permanente, basé sur beaucoup d’analyses de chaque adversaire poste par poste. On devrait donc assister à un match face à Montauban, solide et efficace dans le combat et on l’espère en touche. Histoire de rendre enfin une bonne copie sur l’ensemble des axes d’un match et d’assurer une victoire probante.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël Lecoeur
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?