Alcalde : « J’ai merdé mais je ne me sens pas dans la peau d’un dopé »

  • 12 MAI 2013/ NIMES / FRANCE / STADE NICOLAS KAUFMANN / 16EME DE FINALE RETOUR ENTRE LE RACING CLUB DE NIMES ET LE STADE NICOIS POUR LA MONTEE EN FEDERAL 2 / NICOLAS ALCADE
    12 MAI 2013/ NIMES / FRANCE / STADE NICOLAS KAUFMANN / 16EME DE FINALE RETOUR ENTRE LE RACING CLUB DE NIMES ET LE STADE NICOIS POUR LA MONTEE EN FEDERAL 2 / NICOLAS ALCADE - © AZRIA JEAN CLAUDE
Publié le

Formé à Montpellier aux côtés des Trinh-duc et Ouedraogo, le Gardois, Nicolas Alcade, a été le fer de lance du RC Nîmes et son capitaine pendant huit ans en fédérale 1. Jusqu’à un contrôle antidopage positif en octobre 2018. Depuis, le talonneur enchaîne les déboires. Le dernier en date : sa condamnation par un tribunal à de la prison avec sursis, le 4 décembre. Nicolas alcalde assume tout en donnant sa version. Confessions.

Pouvez-vous nous raconter ce qui s’est passé le 4 décembre dernier ? J’étais convoqué au tribunal de Nîmes pour consommation de produits interdits, de stéroïdes anabolisants en l’occurrence. J’étais aussi jugé pour leur importation en raison de la manière dont je me les étais procurés, par internet. Avec quel état d’esprit aviez-vous abordé ce jour ? J’étais très anxieux. J’avais rendez-vous...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?