Provence Rugby prend de l’épaisseur

  • Nicolas Bézy et les Provençaux ont fait preuve de constance et ont montré une maîtrise collective qui leur a permis de tenir à distance avec les Biterrois.
    Nicolas Bézy et les Provençaux ont fait preuve de constance et ont montré une maîtrise collective qui leur a permis de tenir à distance avec les Biterrois. Icon Sport
Publié le

Pour la première fois de la saison, les hommes de Fabien Cibray ont réussi un match complet en dominant des Biterrois méconnaissables et totalement dépassés.

Même si le manager général aixois n’aime pas trop le terme de « match référence », il va pouvoir s’appuyer désormais sur un match complet de son groupe pour continuer à travailler sereinement. En effet, les coéquipiers de Nicolas Bézy ont réalisé une excellente prestation d’ensemble dans tous les domaines. En y mettant la manière et surtout de la constance, ce que demandait le staff depuis de nombreux matchs. Cette fois-ci, les Provençaux n’ont pas connu de baisse de régime, ni de coup de mou permettant à leurs adversaires de revenir à hauteur. Une copie propre avec deux essais inscrits, une défense efficace et une discipline plutôt bien maîtrisée. Fabien Cibray mettait en avant cette maîtrise collective. « Je retiens avant tout de la constance sur ce match. On a maintenu un niveau intéressant tout au long de la partie. On a pris les bonnes décisions aux bons moments. On a eu des intentions de jeu, une dynamique de l’équipe pour aller de l’avant. On a doucement pris le match par le bon bout pour ensuite « breaker ». Et à l’issue de ce match, je pense que l’on a pris un peu plus d’épaisseur. On a été discipliné sur le jeu au sol. On a gagné nos duels, on a eu de longues séquences remportées de notre part et tout ceci est positif. Sincèrement, c’est un de nos matchs les plus complets depuis l’entame de la saison. »

Et comme à leur habitude, les Aixois ont mis du cœur de l’investissement, de l’engagement et de l’intensité pour ne rien laisser, au final, à leurs adversaires, qui, après vingt bonnes minutes, ont accepté la domination aixoise. Qu’il s’agisse de la touche, de la mêlée ou des intentions offensives, Provence Rugby a répondu présent et n’a jamais donné le sentiment d’être inquiété sur cette confrontation.
 

Un groupe aixois à l’unisson

C’est incontestablement le signe d’un groupe qui évolue en confiance et qui prend également conscience de ses réelles possibilités dans ce Pro D2. Le capitaine d’un soir, Nicolas Bézy, confirmait cette tendance générale. « Ce genre de victoire nous donne de la confiance ! On restait sur un match nul à domicile contre Biarritz et on avait à cœur de réussir un match complet contre cette excellente équipe de Béziers. On a fait un match assez plein même si on peut toujours faire mieux. J’ai senti que les joueurs étaient solidaires entre eux, on s’est battu les uns pour les autres, on essaie de rattraper les erreurs des camarades et c’est très positif d’agir ainsi. On doit encore progresser mais je le répète on a réalisé un gros match et c’est bon pour le moral, pour la confiance et pour le groupe ! »

Cette confiance collective a permis notamment au groupe de lâcher les chevaux sur le plan offensif où l’on a vu de bonnes intentions et surtout de bons choix effectués dans les lancements de jeu avec deux essais marqués prouvant ainsi une domination unilatérale des Aixois sur ce match-là. Côté biterrois, on ne retiendra rien ou pas grand-chose de ce déplacement si ce n’est un manque d’envie cruel pour espérer rivaliser. « Il nous a manqué de l’envie, c’est un coup de mou pour nous, c’est un coup d’arrêt et j’espère que cela va nous donner un bon coup de pied au cul pour la réception de Carcassonne ! » David Aucagne restait lucide sur la prestation de ses joueurs tant Provence Rugby avait survolé les débats. Un XV aixois qui, avec ce succès probant et complet, a pris du volume, de l’épaisseur dans son jeu. De quoi engranger le plein de confiance avant d’aller défier les Montois chez eux. Mais, sans s’affoler, en toute humilité, Provence Rugby trace son sillon et avance sereinement.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?