Luka Plataret, l’atout plaquage de Nevers

  • Le troisième ligne a joué douze matchs sur treize et a été titulaire dix fois, il est un des éléments incontournables de cette jeune génération. Photo Stéphanie Biscaye
    Le troisième ligne a joué douze matchs sur treize et a été titulaire dix fois, il est un des éléments incontournables de cette jeune génération. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

L’Uson espère compiler un troisième succès à domicile sur ce bloc. Pour y parvenir, Nevers peut notamment compter sur l’apport de ses jeunes dont un troisième ligne très batailleur.

chaque début de match, je me dis : "Joue comme si c’était le dernier." Rien n’est acquis. Il faut sans cesse se remettre en question." À 21 ans, Luka Plataret affiche une détermination impressionnante. Celle-ci lui permet de compiler 12 matchs sur 13 depuis le début de saison, dont 10 titularisations et le sixième temps de jeu à l’Uson. Casque vissé sur la tête, il est l’un des nouveaux visages de cette équipe neversoise au sein de laquelle émergent des jeunes. "Il fait partie d’une génération de joueurs qui arrivent et qui démontrent une forte envie, constate Sébastien Fouassier, l’entraîneur des avants de Nevers. Et c’est vrai que de par son jeu, ce trait de caractère ressort chez Luka."

Fils du deuxième ligne Xavier Plataret (pro à La Voulte, Narbonne puis Aubenas-Vals), Luka Plataret a grandi en Ardèche avant d’intégrer à 15 ans le centre de formation de Montpellier puis de rejoindre l’Uson en 2019. "J’ai trouvé un club qui me fait confiance et qui me plaît énormément", confie le joueur. L’an passé, il fait quelques matchs en première comme il y a des blessés à son poste. "C’était un peu un rêve qui se réalisait", lance-t-il. Pas du genre à s’enflammer, il continue de bosser. "Cette saison, j’ai repris en me disant : "Tu n’as rien fait, tu as encore tout à prouver." Je me suis mis dedans à fond." Cela se voit sur le terrain où le Neversois affiche une énorme activité. Comme pour compenser un gabarit plutôt moyen (1,84 m pour 99 kg). "J’ai un style particulier, sourit Luka Plataret. Un profil un peu atypique. Petit et pas très gros ! Je dois savoir plaquer plus que les autres, gratter et jouer des ballons. Et même si je ne suis pas un grand sauteur, je dois travailler la touche. Ce que je préfère, c’est la défense mais un profil comme le mien doit être le plus complet possible pour pouvoir exister."

Un bloc à bien finir

"Généralement ce type de joueurs au gabarit moyen compense par un mental très fort, souligne Sébastien Fouassier. Sur le côté gratteur, Luka a encore des progrès à réaliser. Au plaquage, il est efficace tant en quantité qu’en qualité. Il plaque beaucoup sur un match et réussit aussi quelques plaquages offensifs, c’est intéressant. Après, il ne faut pas négliger l’aspect offensif. Dans ce registre, il est un peu moins en vue sur certaines rencontres mais il a aussi déjà montré ses qualités de porteur de balle ou de passeur." Un secteur que le joueur reconnaît avec lucidité devoir travailler. Lucide, il l’est aussi sur le parcours de l’Uson. Les Neversois ont grillé leurs jokers à domicile et leurs adversaires mènent grand train devant eux au classement.

De ce fait, Luka Plataret et les Bourguignons mettent un point d’honneur à bien figurer face à Rouen. "Nous voulons absolument avoir trois victoires à la maison sur ce bloc pour véritablement renouer avec notre chez-nous, même si c’est sans les supporters, martèle le troisième ligne. Le travail paie sur les derniers matchs car nous passons à un doigt à Colomiers et un doigt et demi à Oyonnax. Janvier sera ensuite capital pour nous pour la suite de la saison." Il faudra avant tout répondre dans le combat. Et Luka Plataret sera alors en première ligne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?