Ces Montpelliérains qui se révèlent

  • 18th December 2020; Ricoh Arena, Coventry, West Midlands, England; European Champions Cup Rugby, Wasps versus Montpellier; Louis Picamoles of Montpellier and Will Porter of Wasps square up after a ruck 
By Icon Sport - Ricoh Arena - Coventry (Angleterre)
    18th December 2020; Ricoh Arena, Coventry, West Midlands, England; European Champions Cup Rugby, Wasps versus Montpellier; Louis Picamoles of Montpellier and Will Porter of Wasps square up after a ruck By Icon Sport - Ricoh Arena - Coventry (Angleterre) Actionplus / Icon Sport - Actionplus / Icon Sport
Publié le

Bien que perdu, ce match à Coventry aura au moins eu le mérite de prouver une tendance: celle selon laquelle plusieurs montpelliérains se révèlent. Recrues, joueurs peu utilisés jusqu’alors, ou ex-blessés de retour à bon niveau, voici un tour d’horizon.

Nous avons de bonnes et de mauvaises nouvelles concernant le MHR. Alors si vous le voulez bien, commençons par les mauvaises. La première, c’est la blessure du jeune ouvreur Louis Foursans-Bourdette. Contraint de jeter l’éponge à la 20ème minute, on ignore la gravité de la blessure du jeune et prometteur numéro 10. Mais elle ne peut être qu’une mauvaise nouvelle puisque la ligne d’attaque héraultaise est déjà décimée. L’autre point noir de cette rencontre fut la fébrilité au lancer du talonneur sud-africain Bismarck du Plessis qui, fort heureusement, se rattrapa en récupérant pas moins de quatre ballons dans les rucks. Enfin, les Héraultais vont devoir revoir leur copie en défense, avec encore cinq essais encaissés à la Ricoh Arena. Une carence essentiellement due à des premiers plaquages trop hauts et peu efficaces, que Jean-Baptiste Elissalde, en charge de ce secteur avait pourtant identifié dans la semaine: «On doit encore progresser sur la technique de plaquage, notamment en prenant les adversaires plus bas sur le premier plaquage», appuyait le technicien. Cette faiblesse fut criante sur le deuxième essai l’excellent numéro huit anglais Alfie Barbeary (nommé homme du match) qui fut capable de se retourner malgré l’intervention de deux Cistes pour aplatir sous les perches.

Lozowski prend (enfin) ses aises

Voilà pour les mauvaises nouvelles. Place aux bonnes, maintenant, et les retours remarqués de deux cadres du MHR: Benoit Paillaugue et Louis Picamoles. Le demi de mêlée s’était déjà illustré face au Leinster, il a confirmé face aux Wasps Seule ombre au tableau, ses deux tentatives manquées qui auraient donné à son équipe une précieuse avancen en début de match. Louis Picamoles honorait là sa première titularisation de la saison après de longs mois d’absence. Auteur de 6 charges, 6 plaquages, un turnover et 27 mètres gagnés, Picamoles est en bonne voie pour retrouver son meilleur niveau. Ailleurs, on trouve des joueurs qui montent en puissance, à l’image du deuxième ligne Bastien Chalureau, très actif et constant à la Ricoh Arena (9 charges, 9 plaquages, 1 passe après contact).

Citons aussi l’activité du pilier Enzo Forletta (13 plaquages dont un offensif), ainsi que celle du jeune flanker Alexandre Bécognée qui, pour son premier match de Coupe d’Europe, n’a pas ménagé ses efforts. Auteur de 13 plaquages et d’un turnover, l’ex-Montois a montré qu’il méritait sa chance. Et puis il y a les valeurs sûres, à l’image de l’infatigable Nicolaas Van Rensburg, du centre Arthur Vincent (11 plaquages) et de l’ailier Gabriel Ngandebe, auteur de quelques fulgurances dont il a le secret. Mais la nouvelle la plus réjouissante vient certainement de la recrue Alex Lozowski. Jusque là globalement décevant, l’ex-Sarrie a signé sa meilleure prestation sous les couleurs héraultaises. Aligné en 13 mais replacé à la hâte en 10 après la blessure de Foursans-Bourdette, Lozowski s’est illustré par un essai en contre, mais s’est surtout montré précieux dans le jeu au pied, mordant en défense (8 plaquages) et aux points de chutes de ses chandelles pour mettre ses adversaires sous pression.Un match qui pourrait être un déclic pour l’Anglais. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?