Montauban, un règne en mêlée

  • Team of Montauban looks dejected  during the Pro D2 match between Beziers and Montauban at Stade de la Mediterranée on November 18, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - --- - Stade de la Mediterranee - Béziers (France)
    Team of Montauban looks dejected during the Pro D2 match between Beziers and Montauban at Stade de la Mediterranée on November 18, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - --- - Stade de la Mediterranee - Béziers (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Au terme d'un match disputé sous un épais brouillard, l'USM est venue à bout de Colomiers. Les mêlées ont posé beaucoup de problèmes mais auront été la clé du succès.

"Ce n'était pas un très joli match et on est d'accord". On ne peut pas tellement contester les mots du manager montalbanais Florian Ninard après le match tant les deux équipes ont éprouvé des difficultés à créer du jeu et des mouvements d'envergure. "On a démarré plutôt bien avec de la vitesse et des situations intéressantes" analysait l'ancien arrière. Mais en ce vendredi soir très frisquet, c'est devant que l'USM a construit son succès, lui qui restait sur deux défaites hors de ses bases. En effet, un ballon glissant et de nombreuses approximations de chaque côté ont provoqué beaucoup de mêlées. Sous un brouillard rendant parfois difficile le suivi du match, Montauban a largement dominé dans ce secteur.

"C'est un point fort pour nous, une arme importante, faut la consolider, on fait un gros boulot sur ce secteur de jeu" avouait le manager de l'USM, soulagé après une rencontre, où quasiment une trentaine de mêlées fermées ont été disputés. Les hommes de Julien Sarraute ont été pénalisés à sept reprises sur ce seul secteur de jeu, soit plus que Montauban sur toute la rencontre (six pénalités contre l'USM). "C'était compliqué, il a fallu s'adapter" avouait le pilier Christopher Vaotoa qui était en première ligne du combat dans tous les sens du terme. L'ancien joueur du Stade français a été l'un des acteurs majeurs du match en mettant au supplice son vis-à-vis Hugo Djehi mais aussi le remplaçant Guillaume Tartas, qui enciassait d'ailleurs un carton jaune pour les nombreuses fautes columérines en mêlée (62e)

Deuxième lignes en lumière

En plus de la mêlée, les touches ont aussi été compliqués avec quatre ballons perdus côté Tarn et Garonnais et trois côté columérin. Mais c'est bien la deuxième ligne que "Chris" Vaotoa a voulu mettre en lumière, "c'est eux qui poussent derrière, Evrard (Oulai) et Junior (Maninoa) laissent beaucoup d'énergie mais on ne les voit pas, c'est un travail de l'ombre" explique le pilier. C'est justement Maninoa qui va être à la conclusion de l'essai de l'USM sur un ultime pick and go (64e), répondant à son homologue Maxime Granouillet qui avait récompensé l'unique incursion columérine dans les 22 mètres adverses en première période (27e). Un réalisme toutefois insuffisant pour Colomiers qui ramène le point de bonus défensif. "Je le prends comme une récompense pour l'investissement des garçons" expliquait Julien Sarraute, le manager Haut-Garonnais, qui s'est peu attarder sur les problèmes en mêlées de son équipe. Les deux formations seront de retour sur le pré dès mardi avant un repos largement mérité.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Kenny Ramoussin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?