"Pica", le retour du patron au MHR

  • "Pica", le retour  du patron au MHR
    "Pica", le retour du patron au MHR Icon Sport
Publié le

Treize mois après sa dernière titularisation en Top 14, Louis Picamoles devrait débuter la rencontre, dimanche à La Rochelle.

"Sportivement et à titre individuel, 2020 a été une année assez courte et assez brève." À l’heure de faire le bilan de ces douze derniers mois pour le moins singuliers, Louis Picamoles n’en garde pas le meilleur souvenir de sa carrière. Et pour cause, le troisième ligne de Montpellier avait complètement disparu des radars à la suite d’une rupture des ligaments croisés du genou, en décembre 2019, suivie d’une opération et d’une longue période de convalescence. Durant son absence, le MHR n’a jamais été en mesure de signer la moindre victoire à l’extérieur. Et ce n’est qu’au retour de l’international français, au début du mois sur la pelouse de Clermont, que les Héraultais ont retrouvé la joie d’un succès hors de leurs bases (15-21). Faut-il y voir un lien ? Très probablement. Alors que Xavier Garbajosa et le staff montpelliérain doivent composer avec une infirmerie débordante depuis le début de l’exercice, le retour du taulier arrive à point nommé.

"Les voyants sont au vert"

Sur le banc pour ses deux premières apparitions (14 minutes puis 23 minutes), Louis Picamoles était titulaire pour la première fois depuis plus d’un an, la semaine dernière sur le terrain des Wasps. À son actif, 6 percussions, autant de plaquages, un ballon récupéré et 27 mètres gagnés ballons en main. Plutôt prometteur malgré la défaite des Cistes sur le sol anglais. "Je me sens plutôt bien. Les sensations reviennent petit à petit et les voyants sont au vert. Après, l’enchaînement de matches va me permettre de retrouver la forme et le rythme. En tout cas, l’enthousiasme, la fraîcheur et la confiance sont là", assure Picamoles. À 34 ans, le numéro huit assure vouloir poursuivre sa carrière au moins une année de plus, à Montpellier ou ailleurs. Le joueur aux 82 sélections avec le XV de France est bien déterminé à retrouver son meilleur niveau. Il se donne en tout cas tous les moyens d’y parvenir. "En temps normal, cette semaine, j’aurais coupé complètement durant les trois jours de repos. Mais là, je ne suis qu’à mon troisième match disputé, ce sera mon quatrième dimanche, je me dois d’aller au moins courir. Mon corps a besoin d’être en éveil", ajoute-t-il. Ce week-end à La Rochelle, Louis Picamoles devrait débuter la rencontre et sera opposé à son successeur en Bleu, Grégory Alldritt. Un match dans le match très alléchant.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Emilien VICENS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?