Lacroix : « J'étais considéré comme un dieu en Afrique du Sud » (1/2)

  • Thierry Lacroix sous les couleurs de Perpignan. Thierry Lacroix sous les couleurs de Perpignan.
    Thierry Lacroix sous les couleurs de Perpignan. MIDI-OLYMPIQUE - GARCIA BERNARD
Publié le , mis à jour

L’ancien trois-quarts centre et ouvreur de l’équipe de France, longtemps consultant rugby sur France Télévisions et TF1 s’était volontairement éloigné de la sphère médiatique. À 53 ans, toujours tonique, sensible, engagé dans de nouveaux projets professionnels, il s’arrête sur plusieurs épisodes de sa vie familiale et sportive. Voici la partie 1 de son entretien.

Cela fait longtemps que vous n’aviez pas pris la parole, pourquoi être sorti des radars ? J’ai fait ça volontairement à la fin de la Coupe du monde 2015. Le rugby que je commentais m’avait fait perdre mon enthousiasme. Sur le terrain, je ne voyais plus de flair, plus d’intelligence. L’analyse situationnelle si chère à Pierre Villepreux, Jean-Claude Skréla et Robert Bru, entraîneurs au Stade...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?