Ntamack à l’arrêt, Jalibert en joker ?

  • Matthieu Jalibert aura-t-il sa chance dans le Tournoi 2021 ?
    Matthieu Jalibert aura-t-il sa chance dans le Tournoi 2021 ? Icon Sport
Publié le , mis à jour

Opéré de la mâchoire mardi, Romain Ntamack sera, selon toute vraisemblance, trop juste pour le début du Tournoi. Matthieu Jalibert, qui reste sur deux titularisations, est en pole pour le remplacer.

On imagine la mâchoire serrée de Fabien Galthié, dans son canapé, en voyant RomainNtamack sortir du terrain en se plaignant de la sienne, à la 68e minute du choc Toulouse — Bordeaux-Bègles, dimanche dernier. Après avoir reçu un coup sur le bas du visage en première période, l’ouvreur venait d’être de nouveau touché à cette zone et quittait les siens la bouche ensanglantée. Le lendemain, l’intéressé annonçait le verdict sur Twitter : « Les examens montrent une double fracture de la mâchoire. Je vais devoir subir une opération et être éloigné des terrains quelques semaines. » Le mardi, il publiait une photo depuis son lit d’hôpital afin de présenter sa « mâchoire toute neuve ».
Si « NTK » garde visiblement le sourire, le pessimisme est en revanche de mise quant à ses chances d’être apte pour le début du Tournoi, programmé le 6 février à Rome. Selon nos informations, il devrait être écarté au moins six semaines des terrains. Huit au maximum. Sauf rémission rapide, il risque donc de manquer aussi le déplacement en Irlande, le 14 février. Il ne pourrait vraisemblablement pas être en pleines possessions de ses moyens avant la 3e journée et la venue de l’Écosse, deux semaines après.

Un duel alléchant Jalibert-Carbonel

Une bien mauvaise nouvelle pour les Bleus, soudainement privés de leur chef d’orchestre. Un des hommes clés du très bon millésime 2020 : avec Romain Ntamack sur la pelouse, le XV de France n’a pas connu la défaite cette année ; le Toulousain a inscrit trois essais et a buté avec une régularité précieuse, compilant 70 points en six tests-matchs. Au-delà des chiffres, son sang-froid et sa justesse technique ont beaucoup compté. Son absence temporaire a de quoi chagriner les entraîneurs tricolores et ce même si les doublures de luxe ne manquent pas. Selon toute probabilité, la hiérarchie devrait être respectée début février : titulaire contre l’Italie et en Angleterre lors de la Coupe d’automne des Nations, Matthieu Jalibert semble parti pour enchaîner avec le numéro 10 et la responsabilité du but ; Louis Carbonel, son remplaçant à Saint-Denis puis Twickenham, devrait quant à lui de nouveau s’asseoir sur le banc. L’option du polyvalent et expérimenté Thomas Ramos existe aussi. En tout cas, le duel déjà attendu Jalibert-Carbonel, ce samedi à l’occasion de la rencontre de Top 14 UBB - Toulon, vaudra le coup d’œil. Fabien Galthié devrait en être l’observateur le plus avisé.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?