Agen doit préparer l’avenir

  • lORIS ZARANTONELLO (Talonneur Agen).
    lORIS ZARANTONELLO (Talonneur Agen). M.C.
Publié le

Le gamin, international bleuet, a apporté toute sa fraîcheur en fin de match. C’est avec de tels profils qu’agen doit se réinventer.

Les journées se suivent et se ressemblent pour le SUALG, qui n’arrive pas, malgré toute sa bonne volonté, à décrocher sa première victoire de la saison. Treize matchs, treize défaites, deux petits points au compteur et une ambiance qui devient chaque jour un peu plus lourde autour de l’équipe. Tout le travail du président Jean-François Fonteneau et de son staff technique sera de garder dans les semaines à venir une unité autour du club, alors que l’on sait que le début de l’année civile est une période charnière dans la construction du futur des joueurs. Ce n’est un secret pour personne, c’est souvent là que se dessinent les orientations des carrières et que les clubs et les agents lancent les hostilités du recrutement. Il faudra réussir à garder l’essentiel des troupes motivées malgré les appels du pied des autres écuries alors que l’avenir du SUALG s’inscrit en Pro D2, sauf miracle.
 

Samuel Nollet très en vue

La bonne nouvelle au milieu du marasme ? Les dirigeants pourront s’appuyer sur les jeunes du club qui semblent sincèrement touchés par le sort de leur équipe. Citons le troisième ligne centre Samuel Nollet (19 ans) ou encore Loris Zarantonello, le jeune talonneur champion du monde moins de 20 ans qui sont de ceux-là.

Entré en jeu autour de l’heure de jeu, le Bleuet n’a pas inversé le cours d’un match déjà perdu depuis longtemps, mais on a aimé voir son implication et entendre ses encouragements à ses coéquipiers dans l’assourdissant silence du stade Armandie. « Je suis arrivé l’an dernier et je débutais chez les professionnels. Aujourd’hui je dispose d’un peu plus d’expérience et je peux m’exposer. Il faut amener du caractère au groupe. » Sa sortie en conférence de presse fut aussi touchante et du haut de ses 20 ans, le gamin eut des mots très forts : « Le SUA ne mérite pas ça. Je pense fort à la ville, à nos supporters. Je compte sur le match à Castres la semaine prochaine pour essayer de glaner cette première victoire. On doit montrer que le SUALG a sa place en Top 14. Il faut que cela change. »

Pour que cela change, il faudra régler le curseur de l’agressivité et de la discipline. Car avec plus de 20 fautes et deux cartons jaunes reçus face à La Rochelle, dont un complètement stupide et évitable pour Victor Moreaux, l’issue du match ne pouvait pas être positive contre une équipe d’un tel calibre. D. B.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
StadeToulousain Il y a 1 année Le 12/01/2021 à 19:30

Agen ne gagnera pas un match de la saison. A quand un TOP 12 où les joueurs du TOP 14 auront plus de temps de récupération et où les équipes complètement dépassées en TOP 14 joueront en PRO D2 avec certainement plus de résultats?