Agen cherche encore de la confiance

  • Raphael LAGARDE of Agen during the Top 14 match between Castres and Agen on January 9, 2021 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - Stade Pierre Fabre - Castres (France)
    Raphael LAGARDE of Agen during the Top 14 match between Castres and Agen on January 9, 2021 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - Stade Pierre Fabre - Castres (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Valeureux, entreprenants mais trop fébriles, les Agenais ont encaissé leurs treizième défaite de la saison. Et cherchent déséspérement cette confiance qui leur donnera leur première victoire.

Et à la fin, c'est Agen qui perd. Encore. Un scénario qui se répète, de week-end en week-end. Rien de nouveau à cela direz-vous, puisque le SUA n'a toujours pas remporté le moindre match. Mais ce qui est très frustrant, c'est que depuis quelques semaines, la formation lot-et-garonnaise est la championne des entames de match. A Pierre-Fabre, les Suavistes ont démarré la rencontre tambour-battants, et ont même inscrit d'emblée un très bel essai : un mouvement lancé sur le côté droit, où l'on vit Gérondeau fixer plusieurs défenseurs pour servir Tolot dans les meilleures conditions possibles. L'ailier tapa à suivre pour lui-même, et marqua après seulement deux minutes de jeu. Bref, les Agenais étaient entreprenants, audacieux et même très efficaces sur les zones de ruck puisqu'ils n'avaient aucun mal à pousser les Castrais à la faute. Et puis ? Et puis plus rien. Ou plus grand chose. Car dès que les Castrais ont résolu leur problème de discipline et remis la main sur le ballon, les Agenais n'étaient plus en mesure de les contenir sur la ligne d'avantage. 

Quelques satisfactions quand même

Les Agenais ont bien tenté de corriger le tir à la mi-temps : "Nous voulions remarquer de suite, mais nous ne l'avons pas fait. Nous voulions également occuper davantage le terrain, mais nous n'avions plus la possession", regrettait le manager Régis Sonnes. Et puis on a clairement senti qu'il n'en fallait pas beaucoup à cette équipe agenaise en manque de confiance pour qu'elle flanche : "de 16-0, on passe à 16-7, et tout s'effondre", abondait Sonnes. "Je crois que c'est un problème mental, reprenait le capitaine Paul Abadie, auteur d'une bonne prestation samedi soir. Ça fait trois matchs qu’on arrive à prendre le score, et à chaque fois qu’il y a un couac dans notre jeu on remet tout de suite beaucoup de choses en question." Comment pourrait-il en être autrement ? "Après 13 défaites d’affilée, il est évidemment compliqué d’avoir suffisamment confiance en nous. Mais on va y arriver. C’est un travail de longue haleine. Mon travail est de recoudre la cicatrice", positivait Régis Sonnes. Hormis en défense où les Agenais ont failli samedi soir, les Agenais semblent progresser. Ils n'ont jamais refusé le jeu, se sont montrés entreprenants et audacieux en attaque et ont fait preuve d'une belle ténacité pour marquer en fin de match. Et le staff pourra se satisfaire des prestations de l'ailier Loris Tolot, de l'arrière Valentin Saurs, du deuxième ligne Andres Zafra ou du jeune pilier Alex Burin, ainsi que des entrées intéressantes de Nathan Decron et Clément Martinez. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?