Les compétitions amateurs bientôt repoussées au 7 mars

  • Les compétitions amateurs bientôt repoussées au 7 mars
    Les compétitions amateurs bientôt repoussées au 7 mars Laurent Frezouls / Icon Sport - Laurent Frezouls / Icon Sport
Publié le , mis à jour

À l’image de la Fédérale 1 dont la date de reprise a été repoussée au mois de mars après avoir longtemps été espérée au 31 janvier, les clubs amateurs se trouvent plus que jamais dans le doute au sujet de leurs compétitions. le vice-président de la FFR Patrick Buisson espérant face à cette expectative « qu’il ne s’agira pas d’un jeu de l’oie » tout en appelant à attendre une nouvelle décision du gouvernement repoussée au 20 janvier, dans un contexte sanitaire plus incertain que jamais.

C’est avec énormément d’espoirs, ou tout du moins celui d’être enfin fixé sur l’avenir de leurs compétitions, que les rugbymen amateurs attendaient l’allocution du Premier Ministre Jean Castex, jeudi dernier. Las pour le mundillo ovale, la montagne a malheureusement accouché d’une souris, le gouvernement se contentant de repousser la décision d’une reprise de l’entraînement avec contact (et par conséquent des compétitions) au 20 janvier. D’où ce sentiment d’une course contre-la-montre à handicaps, que ne nie pas le vice-président de la FFR en charge des compétitions amateurs, Patrick Buisson. « Pour l’instant, malheureusement, c’est le statu quo. Comme les sports de contact ne sont pas encore autorisés, il ne peut pas y avoir de reprise de l’entraînement avec opposition, donc pas de possibilité de match. Le gouvernement nous a donné rendez-vous le 20 janvier… J’espère qu’il ne s’agira pas d’un jeu de l’oie, car même si on comprend les problématiques des ministères, on est très déçu pour nos clubs qui espéraient reprendre. En particulier pour ceux de Fédérale 1. » Pour ces derniers? En l’état, la FFR devrait communiquer en début de semaine que la reprise de la compétition, initialement prévue le 31 janvier, devrait être reportée au week-end du 7 mars, à condition que la reprise des entraînements puisse être effective au 15 février.

Plus que jamais, le spectre d’une saison blanche

Une hypothèse qui constituerait la dernière des solutions possibles, au vu des dates disponibles dans le calendrier. « Les formules qu’on a proposées doivent nous permettre de reprendre au premier week-end de mars, au plus tard, confirme Patrick Buisson. Cela voudrait dire qu’il faudrait pouvoir reprendre l’entraînement dans de bonnes conditions autour du 15 février. D’ici là, il n’y a pas d’autre solution qu’attendre sagement le 20 janvier, pour voir si une reprise de l’entraînement avec contact est possible à la mi-février. Même si on n’a pas trop d’espoir, entre la vivacité des variants sud-africains et britanniques, et le fait que les services de réanimation ne désemplissent pas… On est totalement dans l’expectative. »

De quoi imaginer, plus que jamais, le spectre d’une saison blanche s’abattre sur le rugby amateur? Patrick Buisson se refuse, pour l’heure, à imaginer cette hypothèse qui prend pourtant de plus en plus de corps dans tous les esprits. « On garde l’espoir et la volonté d’éviter une saison blanche. » Un vœu plus que jamais pieux. Car si une refonte des formules demeure envisageable sur le papier, à l’instar d’autres sports (le football amateur par exemple qui, organisé en poules de 12, a pris le parti de terminer ses phases aller pour disputer une phase retour sous forme de mini-poules de six en mode play-off/play-down, afin d’assurer des montées et des descentes), rien ne dit que les clubs pourraient y trouver leur compte sans un retour des spectateurs dans les stades. Le sort du rugby amateur apparaissant plus que jamais étroitement lié à celui des secteurs de la restauration, l’ouverture des buvettes et des espaces réceptifs au public demeurant la condition sine qua non d’une reprise économiquement viable pour tous les clubs, de la Fédérale 1 à la Quatrième Série…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?