Lopez : « On a frôlé la correctionnelle »

  • Lopez : « On a frôlé la correctionnelle »
    Lopez : « On a frôlé la correctionnelle » Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Camille Lopez (Ouveur de Clermont) était heureux d’être toujours dans la course à la qualification et loin de fanfaronner.

Quel est votre premier sentimentavec cette victoire ?

Elle nous fait vraiment du bien car ça faisait un moment que nous étions en manque de victoire. Il était important de prendre des points pour continuer d’espérer quelque chose dans ce Top 14. Une victoire à l’extérieur nous fait forcément du bien après le mois que nous venons de passer.

Avez-vous eu peur, après votre entame dematch ?

Après notre vilaine entame de match, nous avons su rester solidaires. Le groupe a fait preuve de caractère. La semaine dernière, j’avais un peu crié. Aujourd’hui, je suis fier des mecs car après ces débuts ratés, il fallait revenir pour décrocher cette victoire face à une belle équipe paloise.

Comment avez-vous réussi à redresser labarre ?

George Moala a pris la parole sous les poteaux. Il a très bien analysé la situation : nous n’étions pas du tout entrés dans le match. Nous ne proposions aucune agressivité, nous loupions des plaquages, moi le premier sur le deuxième essai. Nous ne faisions pas bien les choses basiques et nous avons donc été punis. Nous avons frôlé la correctionnelle et c’est ce que j’ai dit à la mi-temps. Mais nous avons su faire preuve de caractère et c’est le plus important, ce soir.

Avec le sentiment que Clermont était enmode rouleau compresseur endeuxièmemi-temps…

Je ne vais pas dire rouleau compresseur. C’est positif car nous sommes allés chercher cette victoire mais nous avons encore énormément de détails à régler. En début de seconde mi-temps, nous sommes encore approximatifs sur quelques points. Pau nous a proposé du beau jeu, ce qui nous met à mal en début de match, mais nous avons su nous mettre au niveau des Béarnais, tout simplement.

Cette victoire, de par son scénario, peut-elle être « re-fondatrice » ?

Je ne crois pas. Nous n’avions pas tout perdu. On manquait de victoires et de points sur ce dernier mois et demi mais nous ne repartions pas de zéro non plus. Cette victoire nous fait du bien si l’on veut accrocher ce wagon des six mais c’est loin d’être fini. Nous allons continuer à bosser et j’espère que nous referons une bonne performance dès le week-end prochain.
Il y a peu de chance que ce soit en Coupe d’Europe…
Depuis le début de la saison, nous devons nous adapter. Les matchs de Coupe d’Europe ne vont pas se jouer et on va sûrement jouer à Bordeaux.On va se préparer à jouer ce match en retard. Nous allons avancer.On continue de faire le dos rond avec l’équipe que nous avons, les joueurs que nous avons et les blessés que nous avons. Cela offre aussi des opportunités et nous continuons avec notre groupe élargi.

Cinquante points à l’aller etquarante-deux au retour : Pau vous convient bien ?

C’est une équipe qui propose beaucoup de jeu, avec une philosophie proche de la nôtre donc ça fait toujours des matchs avec de belles envolées et de beaux essais. Ça fait plaisir de jouer des matchs comme ça car on veut toujours se régaler sur le terrain et on prend toujours plus de plaisir sur des matchs comme celui-ci, par rapport à certains matchs de Top 14 dans des conditions difficiles, comme la semaine précédente contre le Racing où il neigeait.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?