Cros, les raisons d’un retour express

  • Francois CROS of France and Charles OLLIVON of France during the RBS Six Nations match between France and Ireland at Stade de France on October 31, 2020 in Paris, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - Charles OLLIVON - Francois CROS - Stade de France - Paris (France)
    Francois CROS of France and Charles OLLIVON of France during the RBS Six Nations match between France and Ireland at Stade de France on October 31, 2020 in Paris, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - Charles OLLIVON - Francois CROS - Stade de France - Paris (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Alors que la tendance était à ne pas le voir dans la première liste du XV de France tant qu'il n'avait pas rejoué après sa blessure fin octobre, le flanker international de Toulouse François Cros a finalement bien été appelé pour préparer le prochain Tournoi. Explications.

C’est à considérer comme l’une des surprises de cette liste dévoilée par le staff du XV de France pour préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. Comme cela était relayé lundi matin dans Midi Olympique, les informations récoltées jusqu'au week-end dernier laissaient à penser que le troisième ligne du Stade toulousain François Cros (26 ans ; 8 sélections) ne figurerait pas dans ce premier groupe de 37 joueurs sélectionnables. La raison était simple : depuis sa blessure à un pied fin octobre lors de la victoire face à l’Irlande en clôture du Tournoi des 6 Nations 2020, le flanker international n’est plus apparu sur une pelouse professionnelle. Victime d’une fracture du deuxième métatarse, le joueur a évité l’intervention chirurgicale mais a dû observer une longue période d’indisponibilité. En ce sens, et initialement, le staff des Bleus semblaient préférer lui laisser le temps de soigner son retour en club avant de le rappeler, sûrement en cours de Tournoi. Sauf que le nom de Cros est finalement bien présent parmi les hommes retenus.

Un retour imminent en club

Comment expliquer alors ce revirement de situation le concernant ? Il y a plusieurs raisons plausibles à cela. La première, et la plus évidente d’ailleurs, est la blessure du Bordelais Cameron Woki (22 ans ; 4 sélections), victime d’une entorse à une cheville dimanche lors de la victoire face à Lyon. Dans l’urgence, le sélectionneur Fabien Galthié et ses adjoints ont dû effectuer un choix pour compenser le forfait, au moins pour le début de la compétition, du champion du monde moins de 20 ans, sur lequel ils comptent depuis le début de leur mandat et qui était titulaire contre l’Italie et en Angleterre lors de la fin de la Coupe d’Automne des Nations. L’option Cros a alors pu s’imposer. Pourquoi ? Parce que, si l’intéressé n’a toujours pas rejoué, sa montée en puissance n’est pas un secret, surtout que les staffs du XV de France et du Stade toulousain ont étroitement communiqué sur le sujet. François Cros a ainsi retrouvé l’entraînement collectif avec ses coéquipiers la semaine dernière et il était même 24e homme contre le Stade français dimanche. Il a donc participé à l’échauffement des Rouge et Noir.

Quel rôle en début de Tournoi ?

Deux jours plus tôt, son entraîneur Jean Bouilhou avait toutefois indiqué que le troisième ligne ne serait pas sur la feuille de match contre Paris : « Il a repris mais c’est encore un peu trop court pour ce week-end. » Si le besoin avait été impérieux, le staff aurait pu prendre le risque de le relancer plus tôt mais, au vu de la dynamique de l’équipe et des ressources à son poste, il a préféré la voie de la sagesse en ne précipitant pas les choses. Si le déplacement à Exeter en Champions Cup n’avait pas été reporté, Cros aurait peut-être postulé en Angleterre dans quelques jours et aurait à coup sûr été prêt pour la réception de l’Ulster en suivant. C’est donc à Agen dans une dizaine de jours, si l’avancement de la 19e journée de Top 14 se confirme, que Cros pourrait renouer avec la compétition. Dès lors, dans quel rôle faut-il l’attendre avec l’équipe de France début février ? Devrait-il débuter lors de la première journée en Italie ?

Homme "atout" faire

Impossible de répondre avec certitude aujourd’hui et le staff des Bleus va certainement prendre le soin d’observer sa forme physique lors du stage à Nice à la fin du mois avant de trancher. Toujours est-il que François Cros est considéré comme un titulaire indiscutable sous l’ère Galthié, et que son association en troisième ligne avec Charles Ollivon et Grégory Alldritt n’a jamais déçu, même si le Lyonnais Dylan Cretin est plus qu'un simple suppléant. Homme « atout » faire, Cros est capable d’enfiler chaque casquette réclamée dans ce secteur de jeu, ce qui le rend d’autant plus précieux. Joueur mobile et adroit, il est aussi excellent défenseur et sait être efficace en touche, sur les ballons portés ou dans les rucks, dans un profil où il est attendu en sélection. Bref, il est ce qu’on nomme aisément une valeur sûre et une assurance tous risques. Ce qui, évidemment, a largement plaidé en faveur de son rappel express.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
StadeToulousain Il y a 1 année Le 12/01/2021 à 14:42

C'est quand même très moyen d'appeler Cros alors qu'il a à peine repris l'entraînement et qu'il ne pourra se tester au ST avant le tournois (la coupe d'europe ne risque pas d'avoir lieu).

hommageanoves Il y a 1 année Le 12/01/2021 à 17:39

D'après le ST il jouera sur tranquillisant mais seulement a 50% Mola a refuser de l'aligné face a Paris.