Glasgow - Édimbourg va enfin se jouer

  • Glasgow et son centre Matt Fagerson furent à deux doigts de l’emporter à édimbourgh il y a quinze jours.  Photo Icon Sport
    Glasgow et son centre Matt Fagerson furent à deux doigts de l’emporter à édimbourgh il y a quinze jours. Photo Icon Sport
Publié le

Reporté à deux reprises, le derby écossais entre les Glasgow Warriors et Édimbourg va enfin avoir lieu ce samedi en fin d‘après-midi.

Initialement programmé le dimanche 27 décembre, le duel entre provinces écossaises n’avait pas pu se disputer ce jour-là à cause de plusieurs cas de covid-19 dans les rangs des Glasgow Warriors. Reprogrammé le 8 janvier par les organisateurs du Pro 14, la rencontre n’avait une nouvelle fois pas pu être jouée. Cette fois, la raison n’était pas sanitaire mais météorologique. En effet, avec une température de -4°C degrés, la pelouse du Scotstoun Stadium a été jugé impraticable par l’arbitre de la rencontre Mike Adamson puisqu’elle était totalement gelée. De ce fait, ce match entre écossais a été déplacé à ce samedi (18 h 15).

Toutefois, les deux formations se sont déjà rencontrées cette saison. Le 2 janvier, elles se sont livrées un match extrêmement serré et fermé. Sur sa pelouse de Murrayfield, Édimbourg s’était imposé 10 à 7 face aux Warriors grâce à un essai du remplaçant Magnus Bradbury. L’essai de Lewis Bean à deux minutes du terme de la rencontre avait tout de même permis à Glasgow de partir avec un point de bonus défensif. À noter que cette partie avait été marquée par un score nul et vierge de 0 à 0 pendant plus de soixante minutes. Un fait assez rare pour être souligné.

Difficile d’enclencher une dynamique

Les deux provinces sont dans le dur cette saison. Malgré des matchs en retard encore à disputer, Glasgow est dernier de la Conférence A, Édimbourg avant-dernier de la Conférence B. Les résultats, déjà délicats en début de saison, se sont aussi confirmés cet hiver avec, en plus, des problèmes liés à la pandémie. Avec des matchs reportés, les managers des deux provinces n’ont pas pu travailler dans la sérénité et surtout dans la continuité. La semaine dernière, par exemple, les deux équipes devaient jouer contre les provinces italiennes mais les deux rencontres ont été reportées. De ce fait, il est forcément délicat pour des équipes, déjà en mal de confiance, de trouver du rythme, de la confiance et ainsi d’enclencher une série de résultats ou au moins de trouver des repères communs.

Malgré tout, la rencontre de ce week-end est capitale. Notamment pour les Warriors puisqu’en cas de victoire, ils quitteraient la dernière place. En passant devant les Zebre de Parme et les Newport Dragons, ils remonteraient même à la quatrième place de leur Conférence A. Une quatrième place qui vaut de l’or car rappelons ici que les deux clubs classés quatrièmes de chaque Conférence s’affronteront au printemps en barrage pour accéder à la Champions Cup 2021-2022. Pour Édimbourg, avec trois matchs en retard encore à disputer, cette quatrième place est à portée.

Tous les autres matchs reprogrammés

Le duel entre Glasgow et Édimbourg n’est pas le seul match à avoir été reporté. En effet, huit autres ont été reprogrammées pour janvier-février : Munster - Leinster, Zebre - Édimbourg et Glasgow - Zebre se joueront le 23 janvier; Trévise - Munster et Scarlets - Leinster le 30 janvier; Newport - Connacht, Newport - Édimbourg et Connacht - Ospreys se disputeront respectivement les 5, 12 et 13 février. Cela permettra aux organisateurs de finir cette phase préliminaire et ainsi de désigner le deuxième finaliste (en plus du Munster) et les qualifiés pour la prochaine Champions Cup.

Damien Souillé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?