Les All Blacks bientôt rachetés ?

  • Une société financière californienne lorgne le capital des All Blacks. Photo Icon Sport
    Une société financière californienne lorgne le capital des All Blacks. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le fonds d’investissement américain Silver Lake devrait acheter 15 % des parts des All Blacks, pour une somme avoisinant 240 millions d’euros...

Annoncé par le New Zealand Herald et Sky Sports, une part des droits commerciaux et d’image de la marque All Blacks, gérée par la Fédération néo-zélandaise (NZRU), devrait être prochainement rachetée par un investisseur états-unien. Il s’agit de la société de capital-investissement Silver Lake, basée en Californie et connue notamment pour être un poids lourd de l’investissement dans les nouvelles technologies.

Selon les médias britannique et néo-zélandais, le rachat des droits commerciaux des All Blacks coûterait environ 2 milliards de dollars, soit 1,6 milliard d’euros. Silver Lake compterait racheter 15 % des droits commerciaux et ainsi débourser 300 millions de dollars (240 millions d’euros). Commencées en mai, les négociations seraient bien entamées et un accord pourrait être trouvé d’ici quelques semaines.

Une décision forcée par la pandémie

D’ailleurs, les informations ont été confirmées par l’agence de presse anglaise Reuters qui a interrogé la directrice de la communication de la NZRU, Charlotte McLauchlan. Cette dernière a reconnu que la Fédération était en quête d’un "partenaire investisseur".

Les dirigeants fédéraux semblent donc prêts à se séparer d’une partie des droits commerciaux et d’image des All Blacks, l’une des marques sportives la plus connue dans le monde entier. L’envie de diversifier ses revenus provient notamment de l’impact de la pandémie mondiale de la Covid-19 sur le rugby. En diversifiant les rentrées d’argent, cela permettra surtout à la NZRU de ne pas dépendre uniquement des recettes des All Blacks. L’apport de ce fonds d’investissement donnerait la possibilité de multiplier les investissements pour développer le rugby en Nouvelle-Zélande.

Avec ce rachat de parts, Silver Lake continue donc d’investir dans le sport. En effet, depuis quelques années, ce groupe privé acquiert une multitude de droits. En 2016, Silver Lake a fait partie du consortium d’investisseurs ayant racheté, pour 4 milliards de dollars, l’UFC, la plus importante Ligue de MMA (arts martiaux mixtes). L’entité californienne possède également, après avoir déboursé plus de 400 millions d’euros, 10 % de City Football Groupe, notamment propriétaire du club de football anglais, Manchester City, ou encore Melbourne et New York Et désormais, Silver Lake s’attaque à un nouveau sport.

D’autres fonds d’investissement essaient également de rentrer dans le monde du rugby. C’est, par exemple, le cas avec le consortium mené par CVC qui négocie depuis dix-huit mois afin de devenir le partenaire des fédérations participant au Tournoi des 6 Nations. Ces discussions témoignent aussi de l’accélération de la présence des sociétés de capital-investissement dans le monde du sport professionnel qui est à la recherche d’argent après avoir subi de plein fouet la pandémie.

Damien Souillé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?