Les Bleuets vont rejouer après une année blanche !

  • Philippe Boher et les Bleuets préparent les prochaines échéances de l’équipe de France U20, en naviguant un peu à vue, la faute au report du Tournoi des 6 Nations. Il faudra être prêt lorsque ce dernier se jouera, au printemps ou à l’été.
    Philippe Boher et les Bleuets préparent les prochaines échéances de l’équipe de France U20, en naviguant un peu à vue, la faute au report du Tournoi des 6 Nations. Il faudra être prêt lorsque ce dernier se jouera, au printemps ou à l’été. Icon Sport
Publié le

Une soixantaine de U20 sont rassemblés depuis le début de semaine en stage sur deux lieux. Une partie du groupe est à Faro pour un stage développement. L’autre partie est à Bastia où elle affrontera l’Italie demain.

Le manager des U20, Philippe Boher a appris la nouvelle à Faro, à l’extrême pointe sud du Portugal, où une trentaine de U 20 sont en stage développement depuis mardi, et jusqu’à mardi prochain. L’annonce du report des Tournois des VI Nations féminines et jeunes a été accueillie avec un peu de déception et de l’espoir. De la déception car les deux rassemblements – celui de Faro et celui de Bastia où une autre partie du groupe prépare la rencontre contre l’Italie programmée demain à Furiani – devaient marquer les premiers coups de la préparation de la saison.

De l’espoir, car, au vu des circonstances et des menaces qui planent sur toutes les compétitions, le report au printemps ou à l’été est un moindre mal. Avec un championnat du monde en suspens, l’important est de savoir que les U20 ont des échéances à préparer. «Nous nous doutions que nous ne jouerions pas, reconnaît Philippe Boher. C’est tout de même un soulagement que le Tournoi soit reporté, et non annulé. Nous allons pouvoir continuer à travailler et nous serons prêts, au printemps ou au mois de juillet.»

Proposer du contenu à cette génération

Après l’annulation des championnats du monde U20 l’année dernière, un premier rassemblement d’une quarantaine de joueurs à l’automne devait permettre de basculer sur 2021. Dans l’expectative quant à la tenue de l’événement cette année, le principal objectif reste de proposer du contenu à la nouvelle génération, celle qui arrive après les deux titres mondiaux et voit ses rêves pour le moment contrecarré. Si les joueurs peuvent continuer de travailler en club, avec l’équipe pro ou en équipe jeune, les rassemblements sous les couleurs bleues doivent leur permettre de mieux appréhender le haut niveau, de continuer à progresser et d’être prêt, pour les meilleurs d’entre eux, à voir beaucoup plus haut. Pour ceux qui ont pu venir…

Le pilier clermontois, Daniel Bibi Biziwu, ou encore le deuxième ligne aixois, Adrien Warion, n’ont pas pu venir, étant retenu avec le groupe pro de leurs clubs respectifs. «Ces stages permettent de développer nos potentiels, avec du travail individuel et collectif, avec un projet de jeu calqué, avec des adaptations, sur le projet de l’équipe de France, avec qui nous travaillons main dans la main. Certains ont été retenus en pro. Plus ils jouent, plus ils progressent. Et plus ils ouvrent la porte à d’autres.»

La fierté de porter du Bleu

Sur la soixante de joueurs appelés, trois joueurs nés en 2003 participent au stage au Portugal : l’Agenais, Émilien Gailleton, le Biarrot, Baptiste Jaunot et le Grenoblois, Louis Bielle-Biarrey.

En Corse, vingt-six joueurs préparent la rencontre contre l’Italie sous la houlette du manager U20 développement, Jean-Marc Béderède. Évidemment suspendu à un dernier résultat de test dont les résultats tomberont ce vendredi midi, le match doit permettre aux joueurs de mettre en place un collectif. «L’enjeu est de créer les connexions, de créer les outils pour réagir ensemble», explique Jean-Marc Béderède. Sans oublier de se rappeler la fierté de jouer sous le maillot bleu, à une période où beaucoup de matchs et de compétitions sont toujours suspendus ou remis en cause. «Nous voulons faire un bon match, dans l’esprit bleu, avec de l’initiative, un engagement total, sans oublier de se faire plaisir et d’être le plus performant possible.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?