Les mal classés au rattrapage

  • Les Bayonnais d’Aymeric Luc vont retrouver les Palois de Charly Malié dans un match très important dans l’optique du maintien. Photo Icon Sport
    Les Bayonnais d’Aymeric Luc vont retrouver les Palois de Charly Malié dans un match très important dans l’optique du maintien. Photo Icon Sport
Publié le

La suspension des deux dernières journées de la phase de poule des compétitions européennes va permettre une mise à jour du calendrier, avec des affiches attendues pour les candidats au maintien.

L’heure devait être aux joutes européennes, et à ses larges revues d’effectifs pour de nombreuses équipes françaises. On ne va pas se mentir, les clubs tricolores n’étaient pas forcément très bien partis en Challenge Cup et les deux prochaines journées de cette compétition ne s’annonçaient pas palpitantes pour les supporters de Pau, Castres et Bayonne et même pour ceux de Montpellier, qui avait perdu ses deux premiers matchs de Coupe d’Europe. L’émergence du variant britannique du Covid-19 en a décidé autrement. Et ça change tout puisque la LNR a décidé de se servir de ces deux week-ends pour mettre à jour le calendrier et avancer aussi la 19e journée du Top 14 pour éviter un embouteillage au printemps. Une mesure qui donne une tout autre dimension à ce mois de janvier en ce qui concerne le championnat domestique. Clermont, qui devait se déplacer à Thomond Park pour affronter le Munster, se retrouve à jouer à Bordeaux et ça ne déplaît pas au manager Franck Azéma : "On va rattraper des matchs et je pense que c’est une bonne chose de jouer. Il faut trouver un équilibre avec la santé des joueurs et l’enchaînement des matchs. Jouer va permettre d’y voir un peu plus clair au niveau du classement réel d’ici trois ou quatre semaines si tout le monde arrive à jouer. On verra mieux le positionnement de tout le monde." C’était le sentiment qui prédominait dans le monde du rugby français, même si le nouveau calendrier n’est pas un cadeau pour les candidats au maintien qui veulent éviter la treizième place synonyme de barrage (et jusqu’à présent de descente puisque le pensionnaire de Pro D2 a toujours remporté le match d’accession depuis sa mise en place).

Les équipes classées de la 10e à la 13e place seront toutes sur le pont pour ce week-end de rattrapage, avec des confrontations directes. Les résultats sont donc très attendus et pourraient s’avérer déterminants pour la suite. À l’évocation de ce nouveau calendrier, l’entraîneur de la Section paloise Thomas Domingo n’avait pas nié l’évidence alors que son club doit se déplacer ce samedi à Jean-Dauger pour affronter Bayonne avant de recevoir Brive, un autre concurrent potentiel une semaine plus tard : "C’est sûr que ça va être un gros tournant de la saison. Ça va être un mois décisif, mais il avait déjà commencé dimanche dernier face à Clermont, et on ne s’est pas mis dans les meilleures conditions pour débuter." La reprise s’annonce aussi intensive pour l’Aviron bayonnais qui n’a plus joué depuis le 19 décembre. Relancer la machine avec deux matchs de Challenge Cup sans aucune pression n’aurait pas été une mauvaise idée avant de se relancer dans la course au maintien. Les Montpelliérains devaient avoir en tête la même idée pour essayer de faire passer la gueule de bois ramenée de Corrèze et mieux appréhender les nouvelles directives d’un staff désormais conduit par Philippe Saint-André. Les Héraultais n’auront finalement pas de répit et se retrouvent sous pression, eux qui espèrent effectuer une petite remontée au classement à la faveur de leurs deux matchs de retard. Pas de chance, alors qu’ils viennent d’enchaîner six défaites de rang en championnat, ils voient débarquer Castres, un concurrent direct revigoré par deux victoires consécutives. Il n’y a aucun doute : ce week-end va être passionnant !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?