Après 650 jours de calvaire, Mogg a souri

  • Après 650 jours de calvaire, Mogg a souri Après 650 jours de calvaire, Mogg a souri
    Après 650 jours de calvaire, Mogg a souri Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après vingt mois sans jouer, l’arrière australien a de nouveau foulé les pelouses de Top 14. Son émotion était palpable au coup de sifflet final.

Il restait quoi ? Un quart d’heure à jouer, pas plus ? La Section menait d’un petit point et Jesse Mogg venait d’entrer sur la pelouse. Sur sa première action, l’arrière récupérait un ballon dans ses 22 mètres, décidait de relancer et remontait la moitié du pré avant d’ajuster une longue passe pour son centre, Tumua Manu. En quelques secondes, l’Australien rappelait que les 650 jours passés loin des terrains n’ont rien enlevé de son talent. « Toutes les semaines, j’ai réfléchi à ce que j’allais faire la première fois que je retoucherai un ballon, souriait l’intéressé après la rencontre. Je ne savais pas si j’allais jouer au pied, courir… Mais bon, comme ça fait deux ans que je n’ai pas joué au rugby et que c’est un secteur que j’aime bien, j’ai décidé de courir et ça a marché. »

Samedi soir, dans la nuit de Jean-Dauger, Jess Mogg est redevenu joueur de rugby après une longue traversée du désert. La dernière fois qu’on l’avait vu sur un terrain ? C’était en avril 2019. Simon Mannix était toujours manager de la Section et on était loin d’imaginer qu’un jour, des matchs se joueraient à huis clos à cause d’un fichu virus. C’était il y a une éternité, quoi. Depuis, l’international Australien (3 sélections), victime d’une tumeur bénigne au tibia puis d’une fracture de fatigue à ce même tibia, a subi de multiples opérations et s’est battu pour refouler, un jour, les pelouses de Top 14.

Certains le pensaient perdu pour le rugby. Lui n’a jamais rien lâché. « C’était long et dur, se remémorait-il dans les travées de Jean Dauger. Au début, on ne savait pas trop ce que j’avais exactement. Quand tu sais ce qui t’arrive, c’est plus facile parce qu’au bout, il y a une fin. De mon côté, je n’en voyais jamais une… Au début de la saison, quand j’ai appris que j’allais me refaire opérer, je suis parti m’entraîner avec les espoirs pour leur donner mon expérience et bosser avec eux. C’est quelque chose que j’aime bien, ils ont un bon groupe. Ça fait du bien, je prends beaucoup de plaisir. Là, ça fait trois ou quatre semaines qu’on savait, avec Geoffrey Lanne-Petit que j’allais pouvoir reprendre. C’était la première fois, depuis longtemps, que j’avais une date. »

Rey : "C’est remarquable ce qu’il fait"

L’entraîneur des trois-quarts Geoffrey Lanne-Petit avait d’ailleurs fait du retour de Jesse Mogg un symbole, dans son discours d’avant-match. « Je me suis servi de lui pour dire que c’était le renouveau, qu’on avait six mois à finir à fond et que ça commençait aujourd’hui. L’image du renouveau, c’était ce joueur qui était avec nous, là, dans le vestiaire. On s’est fait une tape amicale quand il est rentré et ça représentait beaucoup de choses » expliquait le technicien. Sa prestation pendant un quart d’heure ? « Sur sa première relance, il fait soixante mètres, poursuivait l’ancien demi de mêlée. Il tape un coup de pied à trois minutes de la fin et il avait déjà une crampe, donc on va prendre le temps. Le voir et le retrouver, c’est très bien. Il va amener de la sérénité et des qualités complémentaires de Charly Malié et Hugo Bonneval. C’est un message fort pour le groupe. » De huit ans son cadet, le capitaine Lucas Rey abondait dans la même direction. « Ce qu’il fait est remarquable. Il a eu des pépins physiques. Mentalement, c’était très dur et il n’a jamais lâché le morceau. Il fait une bonne entrée, je suis très fier et très content pour lui. Je le félicite. »

Depuis deux ans, Jean Dauger est une terre fertile pour la Section. C’est devenu, ce week-end, l’endroit du renouveau pour Jesse Mogg.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
casa34 Il y a 1 année Le 19/01/2021 à 11:42

Content de le revoir sur un terrain