L'Oscar de la semaine : Barlot était (encore) partout

  • Gaëtan Barlot, ici en action face à Bordeaux-Bègles, s'impose comme un élément clé du dispositif castrais
    Gaëtan Barlot, ici en action face à Bordeaux-Bègles, s'impose comme un élément clé du dispositif castrais Icon Sport
Publié le

Déjà auteur d'un match XXL la semaine passé lors de la réception d'Agen, le talonneur Gaëtan Barlot a récidivé ce dimanche face à Montpellier. Arrivé à l'intersaison, l'ancien columérin en impose...

Les dernières semaines se suivent et se ressemblent pour Castres. Et pour son talonneur Gaëtan Barlot aussi. Avec la pénurie à son poste, après les blessures de Marc-Antoine Rallier et Kevin Firmin (Paula N’Gauamo est arrivé en cours de semaine dernière comme joueur supplémentaire), l’ancien Columérin assume clairement ses responsabilités. Déjà énorme à Lyon et Agen, où il avait respectivement disputé soixante-dix-sept puis soixante-dix minutes, il a encore été colossal dimanche, sur le terrain de Montpellier.

Cette fois, il a carrément joué l’intégralité de la rencontre au GGL Stadium, fait extrêmement rare pour une première ligne et son rôle fut plus que décisif. Dire que son éclosion au plus haut niveau est épatante apparaît comme un doux euphémisme. Il est la belle surprise de ce CO. En quelques mois, et à peine débarqué de Pro D2, Barlot s’est déjà imposé comme un des hommes forts du pack tarnais et même de cette équipe dans sa globalité. Récemment, il semble même avoir gommé les défaillances parfois affichées sur ses lancers en touche pour gagner en efficacité. Mais surtout, il fait preuve d’une activité incroyable dans le jeu. Doué ballon en mains pour un joueur de son poste, il a tout du talonneur moderne, dont la marge de progression est encore grande.

Des qualités qui, on l’a vu à Montpellier, lui permettent de se positionner régulièrement en premier attaquant, entre le demi de mêlée et l’ouvreur. à la fois rapide et puissant, Barlot a une nouvelle fois causé d’importants dégâts dans la défense adversaire. Au total, l’intéressé a réalisé quinze plaquages réussis et effectué six courses avec ballon dimanche. Il fut même le seul joueur du cinq de devant castrais à casser un plaquage. Cela en dit long sur le potentiel de ce joueur de 23 ans, qui ne compte que onze matchs et dix titularisations en Top 14. En tout cas, le CO ne s’est vraiment pas trompé en l’attirant lors de l’intersaison.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?