Perpignan a une revanche à prendre contre Colomiers

  • L'heure de la revanche pour Perpignan ?
    L'heure de la revanche pour Perpignan ? HAUTE-GARONNE - VALENTINE CHAPUIS
Publié le

Moins d’un mois après une première confrontation et un match aller remporté par Colomiers (23-18), Catalans et Haut-Garonnais se retrouvent à Aimé-Giral pour un nouveau choc. Entre une Usap qui mène grand train et se pose pour l’heure en patronne incontestée et incontestable de la division et le quatrième, c’est une affiche qui sent la poudre et qui suscite beaucoup d’intérêt dans les deux camps.

En premier lieu, dans celui des Sang et Or, qui malgré une préparation moindre - puisqu’ils ont joué 48 heures après les Columérins - vont «se livrer corps et âme dans la bataille» comme le promettait Gérald Bastide, l’entraîneur de la défense catalane samedi soir dans les Landes.

La défense, justement, devrait être au centre des débats pour cette confrontation puisque s’affronteront les deux meilleures équipes du championnat dans ce domaine (238 points et 18 essais encaissés par l’Usap, 250 points et 15 essais pris par Colomiers). «Stratégiquement, il y aura des petits ajustements à faire, mais globalement on sait vers où on va. Il n’y aura pas de surcharge mentale dans la préparation. On sait ce qu’on a réalisé chez eux, on va prendre les points positifs et régler les petits problèmes», rajoutait Bastide. Même son de cloche du côté des joueurs usapistes, qui entendent «répondre présents car il existe une rivalité avec Colomiers», assurait le talonneur Lucas Velarte. Les Catalans veulent «se rattraper», dixit Lucas Bachelier. Outre la défaite de décembre en championnat, mais ils aussi peu goûté le match amical perdu en août à Aimé-Giral (21-5).

Les Columérins savent donc à quoi s’attendre chez l’ogre du championnat mais ne comptez pas eux pour se défiler. Non, ils espèrent répondre présents et relever le combat collectif, dans lequel ils ont retrouvé des couleurs ces dernières semaines. S’ils veulent demeurer dans le haut du panier, et au vu des prochaines échéances avec une double confrontation face à Biarritz qui suivra ce déplacement à Perpignan, les Haut-Garonnais ne devront pas faiblir ni fléchir. «On va à Perpignan avec beaucoup d’humilité, car c’est un tout autre calibre. C’est un gros challenge, ils sont très sereins mais on y va sans complexe.» Romain Bézian sait de quoi il parle. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Enzo DIAZ et Damien SOUILLÉ
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?