Béziers : "Max" la menace !

  • Ce jeune joueur aux qualités athlétiques s’épanouit dans l’Hérault. Il espère, avec les siens, se remettre dans le sens de l’avancée face à de solides Vannetais. Photo Icon Sport
    Ce jeune joueur aux qualités athlétiques s’épanouit dans l’Hérault. Il espère, avec les siens, se remettre dans le sens de l’avancée face à de solides Vannetais. Photo Icon Sport
Publié le

Jeune le plus talentueux de l’effectif biterrois, issu de son centre de formation, Maxime Espeut enchaînera une onzième feuille Lors d’un rendez-vous déjà capital contre Vannes.

"La Bretagne, ça vous gagne !" Un slogan détourné qui sied à merveille à Maxime Espeut. Inconnu du grand public, c’est à Vannes qu’il fit ses premiers pas avec les pros biterrois fin 2018. Et c’est à nouveau dans le Morbihan, que l’intéressé entra dans une nouvelle dimension cette saison : "C’était ma première titularisation à l’aile alors que je suis centre de formation. Il y avait eu de la casse au poste dans la semaine, et cette "opportunité" s’est présentée pour moi." Quatre mois plus tard, "Max" débutera dimanche son neuvième match avec le numéro quatorze floqué dans le dos.

Une bonne surprise qui ne doit rien au hasard. "Je pense que la Covid-19 a aussi été une "opportunité", car j’ai essayé de prendre cette période comme une "chance" de m’améliorer. J’ai mis à profit le temps des confinements pour m’entraîner seul en suivant des routines. Cela m’a aidé." Talentueux et travailleur, le jeune international tricolore (avec les moins de 19 ans à XV et l’équipe de France à 7 Développement) a désormais appréhendé les spécificités de son nouveau poste. Et doublé ainsi dans la hiérarchie des ailiers héraultais, les expérimentés îliens Tawalo et Rawaca. Comment ? "Ce qui change, ce sont les extras que je fais à la fin des séances. Au lieu de bosser mes passes ou des gestes techniques, je me concentre sur les réceptions de jeu au pied ou le jeu au pied en lui-même. Au fur et à mesure, je commence à comprendre les particularités du poste et je m’y régale vraiment."

Trois essais sur les deux dernières réceptions

Joueur athlétique (1,88 m et 90 kg), rapide et puissant, l’enfant de Boujan (arrivé à l’ASBH à 14 ans) se démarque par sa capacité à gagner ses duels et à ne jamais abandonner. Solide en défense, il se montra également décisif lors des deux dernières réceptions de l’ASBH, en inscrivant un essai face à Carcassonne et un superbe doublé contre Nevers. Ses trois premières réalisations en rouge et bleu : "Cela m’a fait plaisir mais je ne m’y attarde pas dessus. Car terminer les actions collectives fait partie du rôle que l’ailier doit remplir. Mais le plus important c’est ce qui se passe avant l’essai…"

Des actions que les Biterrois sont capables de développer avec brio et maîtrise, mais trop souvent par intermittence selon lui : "En regardant les statistiques, on remarque que nous marquons pas mal d’essais, alors que nous n’avons pas souvent le ballon. Cela veut dire qu’on arrive à faire de belles choses quand on l’a. Mais ce qui nous fait toujours perdre les rencontres, c’est notre indiscipline. À Aurillac, on n’est aussi passé à côté sur l’état d’esprit." Après deux revers consécutifs, Béziers (huitième) se retrouve à huit longueurs de la sixième place et doit impérativement renouer avec le succès dimanche. Un défi taillé pour l’intéressé (étudiant en parallèle en management du sport), qui arrivera en juin prochain, à la fin de son contrat espoir : "Je suis en discussion avec le club. Personnellement, je trouve que ce ne serait pas une bonne idée de partir tout de suite du club. Car c’est la première année que je joue avec les pros et il ne faut pas s’enflammer !"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?