Montpellier a basculé en mode maintien

  • Benoît Paillaugue veut sonner la révolte. Photo M. O. - D. P.
    Benoît Paillaugue veut sonner la révolte. Photo M. O. - D. P.
Publié le

Pour son dernier match avec ses internationaux avant le tournoi, le MHR n’a plus le droit à l’erreur. Son groupe en est conscient, et ne vise plus qu’une chose : le maintien.

Les Montpelliérains nous font penser à Sisyphe, ce personnage de la mythologique grecque. Outre le fait d’avoir fondé la ville de Corinthe, Sisyphe était connu pour le châtiment qu’il a reçu des dieux. Pour avoir osé défier ces derniers, le pauvre bougre fut condamné à pousser pour l’éternité, dans les contrées hostiles du Tartare, une énorme pierre ronde jusqu’au sommet d’une montagne. Sauf...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?