Gourdon : « Plein de choses me dérangent dans le rugby »

  • "Plein de choses me dérangent dans le rugby"
    "Plein de choses me dérangent dans le rugby"
Publié le , mis à jour

A tout juste 31 ans, Kévin Gourdon, troisième ligne de La Rochelle, 198 matchs au compteur et bientôt dix saisons sous le maillot maritime, il évoque sans filtre son rapport quelque peu détaché au rugby. En attendant de changer radicalement d’univers, il savoure, animé par la soif de soulever un premier trophée.

Vous allez bientôt disputer votre 200e match avec le Stade rochelais. Que cela représente-t-il pour vous ? C’est incroyable. Quand j’ai commencé le rugby, je n’aurais jamais cru jouer autant et, même, dans un seul club. C’est venu en montant petit à petit les marches. Et je me suis dit récemment : "J’aurai bientôt fait deux cents matchs avec le corps de Thierry Lévêque, notre kiné." C’est...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
Romain ASSELIN
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?