Les Brivistes ont le maintien dans le sang

  • Guillaume Galletier, le centre briviste tente de briser le rideau défensif palois.
    Guillaume Galletier, le centre briviste tente de briser le rideau défensif palois. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec cinq victoires en six matchs, les Brivistes sont sur une dynamique intéressante qui leur permet de mener la course au maintien.

Ils ont ça dans leur sang. Et l’ADN ne ment jamais. Emmenés par leur capitaine Saïd Hirèche, les Brivistes ont encore démontré qu’ils étaient redoutables pour se sortir de tous les pièges inhérents à la course au maintien.

Face aux Palois, cette science des matchs au couteau a sauté aux yeux. Plombés par une touche complètement déréglée et en souffrance en mêlée fermée, les Brivistes ont pourtant su gagner ce match grâce à une vaillance de tous les instants et notamment sur le premier rideau défensif et dans le jeu au sol où ils ont su gratter les ballons dont ils étaient privés en conquête. Ils ont surtout encore fait preuve d’une incroyable force de caractère pour reprendre le match en main dès le début de la seconde période alors que la Section paloise avait réussi à reprendre le score juste avant la pause. Certaines équipes se seraient effondrées devant un tel scénario. Cela n’a pas été le cas des Brivistes comme l’expliquait Matthieu Voisin : « Notre force vient de notre caractère et de notre solidarité. Nous sommes aussi une équipe habituée à jouer le maintien et dans des matchs comme ça, on sait qu’il ne faut rien lâcher jusqu’à la fin. »

Il est évident que cette vaillance inébranlable a eu raison des ambitions offensives paloises qui se sont heurtées très souvent à des mains brivistes pour arracher un ballon au sol ou à des plaquages percutants qui provoquaient des en-avant. C’est une recette ancestrale mais qu’il faut savoir maîtriser dans cette éprouvante course au maintien dont Brive vient de reprendre provisoirement la tête. Pas de quoi faire sauter l’expérimenté Jeremy Davidson au plafond : « Il y a encore beaucoup de matchs entre les équipes du bas du classement. On va continuer à bosser avec notre état d’esprit et j’espère maintenant que l’on va rester invaincu à la maison jusqu’à la fin de la saison. On va garder les pieds sur terre. Tout peut vite changer donc on ne va pas compter les points maintenant mais en fin de saison. » Mais il est certain que les Corréziens sont en train de se forger des certitudes au regard de leurs deux derniers succès. Après la remontée fantastique face à Montpellier lors de la journée précédente, ils ont encore déjoué toute forme de logique à Pau, rappelant que le maintien n’est pas une simple affaire de technique mais de cœur. Et c’est grâce à ça qu’ils s’imposent toujours face à leurs concurrents directs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?