Cipriani n’aime pas le jeu anglais

  • L’ancien ouvreur de Gloucester, Danny Cipriani, ne se reconnaît plus dans le rugby pratiqué ces dernières années. L’ancien ouvreur de Gloucester, Danny Cipriani, ne se reconnaît plus dans le rugby pratiqué ces dernières années.
    L’ancien ouvreur de Gloucester, Danny Cipriani, ne se reconnaît plus dans le rugby pratiqué ces dernières années. PA Images / Icon Sport
Publié le

Danny Cipriani n’apprécie pas le jeu "terne" du XV de la Rose. à 33 ans, L’enfant terrible du rugby anglais se retrouve sans club.

Danny Cipriani a toujours intéressé les médias, plus que les autres joueurs, plus que ne pourrait le laisser penser le poids réel de sa carrière. Il ne compte que 16 sélections avec l’Angleterre entre 2008 et 2018. C’est une question d’image, de frasques réelles, mais sans doute surmédiatisées par rapport justement à cette image de surdoué dilettante et hédoniste. C’est l’éternelle question du serpent qui se mord la queue. Le joueur, désormais âgé de 33 ans, a donné un entretien au Daily Mail : «Le rugby actuel est un peu terne. C’est devenu une guerre d’usure et de territoire. Les gens qui dirigent le jeu dans ce pays, voilà pourquoi ils sont bons. Cela tire ce sport vers le bas […] C’est comme ça qu’Eddie (Jones, N.D.L.R.) veut jouer. Il veut avoir une énorme bataille de coups de pied comme si son équipe était mieux sans le ballon. Avec le pack qu’il y a et tout le talent derrière, l’Angleterre pourrait jouer une forme de rugby complètement différente en remportant quand même ses matchs. Cela permettrait d’attirer de nouveaux fans. Pour le moment, je ne sais pas comment ces derniers pourraient être séduits.»

Danny Cipriani n’a été appelé que deux fois par Eddie Jones, en juin 2018 pour une tournée en Afrique du Sud. On peut supposer qu’entre les deux hommes, il n’y a jamais eu de lien particulier, ni de grande estime. En 2020, Eddie Jones ne l’avait pas ménagé dans son autobiographie : «Quand un gars fait constamment des choses stupides, il y a peu de chances qu’il change.» à l’époque "Cips" défrayait la chronique avec un incident en boîte de nuit à Jersey. Eddie Jones n’a pas répondu aux derniers propos du joueur. Mais il avait déjà expliqué que, selon lui, le rugby est une affaire de cycles et que ces cycles commandaient les options tactiques.

Départ soudain de Gloucester

Ceci dit, l’entretien de Danny Cipriani avec le Daily Mail ne se résume pas à ces propos qui, détachés de leur contexte, donnent une image de lui forcément réductrice. Il n’est pas un ange mais il est un joueur atypique dans un milieu de plus en plus aseptisé. Danny Cipriani s’explique sur pas mal de choses, dont les raisons d’un autre fait passé inaperçu en France : son départ soudain de Gloucester, en décembre, pour raisons personnelles, pour se régénérer à cause d’une usure mentale liée à cette année si spéciale. Il a démenti tout conflit avec le staff technique. Il était le joueur le mieux payé. Il se retrouve sans club.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?