Mignoni en premier choix pour Altrad

  • Pierre Mignoni sera t-il le futur manager du MHR ? Le président montpeliiérain Mohed Altrad est interessé par son profil. Photo Icon Sport
    Pierre Mignoni sera t-il le futur manager du MHR ? Le président montpeliiérain Mohed Altrad est interessé par son profil. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Toujours en quête d’un manager pour la saison prochaine, le MHR ferait de l’entraîneur lyonnais sa priorité. Mais la situation contractuelle de l’ancien numéro 9 est un obstacle de taille. Le sujet va revenir sur la table en coulisses dans les jours à venir.

Qui sera le prochain entraîneur de Montpellier ? La question est actuellement sur les lèvres de nombreux observateurs, suiveurs et acteurs du Top 14. Pour l’heure, ce dossier n’est pas encore réglé. Seule certitude : après un tour de table, Mohed Altrad privilégie désormais la nomination d’un technicien français. Ainsi, la piste menant à Michael Cheika est désormais reléguée au second plan et ce, malgré des contacts avancés avec le technicien australo-libanais.

Problème de taille pour l’argentier du MHR : les managers français les plus cotés sont tous sous contrat, ce qui complique sa tâche. C’était le cas du Bordelais Christophe Urios, premier nom à être sorti, qui va poursuivre son œuvre en Gironde. Parmi les entraîneurs dont le nom circule ces jours-ci du côté du GGL Stadium, le président montpelliérain serait particulièrement intéressé par le profil de Pierre Mignoni. Un contact a récemment été noué entre les parties. L’ancien demi de mêlée a prouvé, avec Lyon, sa capacité à bâtir un projet : parti de Pro D2 en 2015, il a disputé deux demi-finales de Top 14 avec le club rhodanien. En septembre 2017, Pierre Mignoni avait prolongé de cinq ans son engagement, ce qui le lie jusqu’en juin 2023.

D’impératives négociations

S’il espère obtenir la venue de l’ancien spécialiste des trois-quarts du RCT, Mohed Altrad devra avant tout chose s’entendre avec ses homologues lyonnais pour acter sa libération. Même si les Lyonnais réalisent leur saison la moins aboutie depuis la remontée dans l’élite, les décideurs du Lou ne verraient pas, à l’heure actuelle, d’un très bon œil le départ anticipé de leur manager. D’autant que les potentiels successeurs ne sont pas légion, à l’exception de… Xavier Garbajosa, récemment renvoyé de Lyon. Des discussions sont censées se tenir dans les jours à venir. Un autre nom revient dans l’Hérault : celui de Franck Azéma. Le manager est également lié jusqu’en 2023, avec l’ASMCA, et lui aussi vit une saison contrastée. Quelle est la réalité de cette piste ? Plusieurs sons de cloches s’opposent à son sujet. En tout cas, si la piste Mignoni venait à ne pas aboutir, l’hypothèse Azéma prendrait assurément du poids.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?