Sans public, la machine à cash s’enrhume

  • Sans public au Stade de France, la fédération perdra cette année entre 4 et 5 millions d'euros de recette billetteries/hospitalités.
    Sans public au Stade de France, la fédération perdra cette année entre 4 et 5 millions d'euros de recette billetteries/hospitalités.
Publié le , mis à jour

Véritable nécessité financière pour les Fédérations, le vieux Tournoi pèse pour près d’un quart des budgets. Même à huis clos,
la nécessité de le disputer est réelle...
 

Les organisateurs ont bataillé, depuis début janvier, pour maintenir le Tournoi des 6 Nations dans sa configuration initiale, prévue sur sept dates du 6 février au 20 mars. Et ils se batront jusqu’au bout car la plus vieille des compétitions de rugby international est une formidable source de revenus pour les nations qui le disputent. Disons-le, c’est même la principale ligne budgétaire des six...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?