L'Italie compte sur la jeunesse

  • Italie : compter sur la jeunesse
    Italie : compter sur la jeunesse Ipp / Icon Sport - Ipp / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Après une année 2020 sans la moindre victoire sur le terrain, les Italiens abordent cette nouvelle édition avec l’ambition d’éviter une nouvelle cuillère de bois. Pour cela, Franco Smith compte sur la fougue de sa jeunesse.

En grande difficulté ces dernières années, l’Italie semble impuissante face aux autres nations européennes. L’arrivée de Franco Smith n’a pas bouleversé l’ordre établi pour sa première année. Bien qu’ayant intégré des jeunes pour donner un peu de sang frais à son effectif, le Sud-Africain n’a pas réussi à décrocher une seule victoire sur le terrain. À sa décharge, l’ancien coach des Cheetahs a hérité d’un effectif vieillissant et n’avait pas beaucoup de bases solides sur lesquelles construire comme il le reconnaissait à l’automne dernier après le match en retard du Tournoi des 6 Nations contre l’Angleterre.

« En début d’année, j’avais trouvé une équipe à mi-chemin, on avait besoin de construire un nouveau groupe, un nouveau jeu, une nouvelle philosophie. Malheureusement, tout cela s’est interrompu avec le premier confinement. On a abordé ces deux derniers matchs du Tournoi avec un groupe quasiment nouveau, avec beaucoup de jeunes, peu d’expérience. On a appris beaucoup ces dernières semaines. Les joueurs ont travaillé dur toute la semaine, sur le terrain et en dehors, en vidéo. Je suis très déçu par le résultat ce soir, les joueurs ont montré leur volonté et leurs progrès d’un point de vue physique. C’est un bon point de départ. »

Pour sa deuxième année de mandat, l’ancien coach des Cheetahs va bénéficier d’un calendrier des 6 Nations un peu plus favorable. Les Transalpins vont accueillir à trois reprises (la France, l’Irlande et le pays de Galles) et pourront compter sur un groupe jeune (un seul joueur avait plus de 30 ans lors du dernier rassemblement : l’arrière Jayden Hayward) mais qui a déjà goûté au niveau international sur la fin d’année 2020.

La jeune garde veut grandir


Les Cannone, Varney, Garbisi ou autre Trulla sont amenés à porter l’Italie ces prochaines années. Ont-ils le niveau ? Cela reste à prouver mais si l’on se base sur leurs performances récentes chez les moins de 20 ans, les jeunes italiens s’accrochent comme lors de la dernière édition où ils ont accroché les Bleuets à Aix-en-Provence avant de craquer (31-19). Un match durant lequel la charnière Varney-Garbisi s’était notamment illustrée et avait donné du fil à retordre à Moefana, Joseph et compagnie. Au plus haut niveau, il manque toujours ce match référence. « Si je peux être extrêmement honnête, je pense que ce groupe a vraiment besoin d’une victoire pour pouvoir s’exprimer au mieux. Nous sommes un groupe très jeune, avec peu d’expérience. Nous devons encore grandir, travailler encore », reconnaît le deuxième ligne de 22 ans Niccolo Cannone.

La jeune garde italienne va-t-elle profiter de ce Tournoi et décrocher enfin cette victoire qui pourrait les lancer vers le Mondial 2023 ? Une compétition dans laquelle ils retrouveront une nouvelle fois les Bleus…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?