Le dernier saut de Bastiat

  • Jean-Pierre Bastiat lors d'un entraînement à Auckland en 2011
    Jean-Pierre Bastiat lors d'un entraînement à Auckland en 2011 Amandine Noel / Icon Sport - Amandine Noel / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Numéro 8 du grand Chelem en 1977, ambassadeur d’un certain art de vivre à la dacquoise. Jean-Pierre Bastiat nous a quittés. Il était un sauteur hors-pair, un conteur délicieux, un vrai troubadour colossal de l’ovale.

La nouvelle nous aura frappés directement à l’estomac. On a pensé à sa maman aussi, 98 ans, qui l’aura vu partir avant elle. On n’aura donc plus droit à sa gouaille, son goût pour les récits épiques en tous genres et sa maîtrise étonnante du patois, la langue son enfance qu’il parlait même devant les caméras. Jean-Pierre Bastiat, le colosse de notre enfance, s’en est allé, peut-être à grandes...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?