Le FCG veut faire (re)monter la pression

  • À l’image d’un Nagusa retardé dans son intégration, le FCG version 2021-2022 semble compter six mois de retard à l’allumage. Irrémédiable pour une qualif’ ? Peut-être pas…
    À l’image d’un Nagusa retardé dans son intégration, le FCG version 2021-2022 semble compter six mois de retard à l’allumage. Irrémédiable pour une qualif’ ? Peut-être pas… Icon Sport
Publié le

En cas de succès, les Isérois pourraient remonter sur les talons de Colomiers et d’Oyonnax. Une perspective alléchante qu’il s’agit de ne pas gâcher, si possible...

Certes, Grenoble comptera quoi qu’il arrive une rencontre de moins à jouer que Colomiers et Oyonnax, une fois passée cette réception d’Aix-en-Provence. Reste que les Isérois recevront ces deux mêmes adversaires lors des douze rencontres qu’ils leur resteront à disputer lors de la phase retour et que, l’air de rien, cette réception de Provence Rugby constitue pour les Alpins une occasion en or...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Nicolas ZANARDI
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?