Ntamack : « S’il y a une année pour faire un grand chelem, c’est bien celle-là »

  • Romain Ntamack, ouvreur de Toulouse et XV de France.
    Romain Ntamack, ouvreur de Toulouse et XV de France. MIDOL - Patrick Derewiany.
Publié le , mis à jour

Victime d’une double fracture de la mâchoire fin décembre, le maître à jouer des Bleus sous l’ère Galthié va rater le début du Tournoi des 6 Nations. À la veille de l’ouverture de la compétition, il se livre sur sa frustration, l’espoir de retrouver au plus vite la sélection ou encore la concurrence à son poste.

Vous êtes absent depuis votre double fracture de la mâchoire contre Bordeaux-Bègles. Vous aviez été touché en première période mais étiez sorti à la 69e. Comment peut-on tenir 45 minutes avec une telle blessure ? Déjà, je ne savais pas sur le coup que j’avais une double fracture de la mâchoire (rires). En général, je ne suis pas du genre à me plaindre. J’ai pris un coup, j’ai eu mal mais je me...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?