Avec le vent, Montauban se saborde

  • Mike TADJER of Montauban and Nicolas AGNESI of Montauban during the Pro D2 match between Montauban and Perpignan at Sapiac stadium on January 30, 2021 in Montauban, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Mike TADJER - Nicolas AGNESI
    Mike TADJER of Montauban and Nicolas AGNESI of Montauban during the Pro D2 match between Montauban and Perpignan at Sapiac stadium on January 30, 2021 in Montauban, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Mike TADJER - Nicolas AGNESI Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Alors qu’ils étaient en embuscade à la pause, les Montalbanais se sont écroulés par la suite… malgré un vent favorable. L’USM n’y arrive pas à l’extérieur.

« Le match, on se le perd tout seul. » Les mots du capitaine Jérôme Bosviel après la rencontre résumaient bien le sentiment général des Montalbanais. Après la superbe victoire à Sapiac samedi dernier contre Perpignan, l’occasion était belle pour enfin empocher un succès à l’extérieur cette saison… peut-être trop belle. Dans l’Aude, les Tarn-et-Garonnais étaient bien partis sous un vent assez fort. Face à ce vent en première période, les Sapiacais ont bien tenu en étant assez entreprenants. Des intentions de jeu claires récompensées par l’essai de Dylan Sage (31e). Mais alors avec trois points de retard à la pause et avec un vent favorable à venir, comment les Montalbanais ont-ils pu louper le coche ?

« On s’est mentis en deuxième mi-temps, affirme Jérôme Bosviel. On s’était dit qu’il fallait que l’on joue chez eux, que l’on garde le ballon et qu’on les mette à la faute mais on ne sort pas bien de notre camp, on ne tient pas le ballon, moi le premier. » En effet, c’est même le contraire de ce qui était attendu qui s’est passé avec des Vert et Noir complètement dominés, la faute à une grosse indiscipline (18 fautes). Les joueurs du manager Florian Ninard n’ont aussi pas su dompter le vent à l’image d’un coup de pied directement en touche de Bosviel alors que le ballon devait être monopolisé.

Le mal à l’extérieur se poursuit

Du côté du staff, le sentiment global était identique. « Il y a énormément de déception et de frustration, confiait l’entraîneur des avants Florent Wieczorek. Il y a beaucoup de regrets car c’est un match qui était à notre portée. » La cause est toute trouvée avec l’indiscipline et une mêlée défaillante. Une nouvelle fois, l’USM rentre bredouille de son voyage et cela commence à être une fâcheuse habitude. Depuis le début de la saison, Montauban n’a récolté que trois points en déplacement, un bonus défensif à Valence-Romans et un nul à Grenoble. Et il est bien là le mal profond de l’USM qui reste dixième au classement. Ce vendredi, il échoue à un point du bonus défensif (23-17) avec cet essai en filou de Paul Graou (73e) qui peut nourrir encore plus de regrets.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Kenny Ramoussin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?