Grenoble s’en sort bien

  • Ange CAPUOZZO of Grenoble during the Pro D2 match between Grenoble and Beziers on January 29, 2021 in Grenoble, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Ange CAPUOZZO - Stade des Alpes - Grenoble (France)
    Ange CAPUOZZO of Grenoble during the Pro D2 match between Grenoble and Beziers on January 29, 2021 in Grenoble, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Ange CAPUOZZO - Stade des Alpes - Grenoble (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Malgré un début de seconde période raté, marqué par de l’indiscipline, le FCG est parvenu à avoir le dernier mot face à des Provençaux passé près de l’emporter.

Les chutes de neige sur Grenoble le 4 décembre avaient recouvert d’un épais manteau blanc la pelouse et entraîné le report du match. Samedi soir, sous une fine pluie de sable en seconde période, Grenoblois et Aixois se sont finalement affrontés en Isère. Avec un XV de départ provençal renforcé par ses cadres par rapport à il y a deux mois. À l’issue d’une première mi-temps indécise, Grenoble a viré en tête de sept points (13-6) grâce à un essai juste avant la sirène de Corentin Glénat, servi d’une magnifique chistera par Séguret.

De quoi, pensait-on, donner un coup de boost au FCG et peut-être un petit coup sur la tête des Provençaux. Mais le début de seconde période allait à l’encontre de ces prédictions. Comme face à Angoulême, les Grenoblois rataient leur entame, multipliaient les fautes et se retrouvaient à 14. Le mot d’ordre de la semaine était pourtant de rester discipliné avec un buteur de la qualité de Florent Massip. Les Aixois en profitaient pour prendre le score avec notamment un essai de Zambelli, même si Massip n’était pas dans un grand soir au niveau de ses tirs au but (5 sur 8).

La déception des Aixois

De retour à 15, le FCG s’est repris avec un essai de Fourie. Finalement au terme d’un chassé-croisé, où Régis Montagne a été à l’origine de la pénalité de la gagne de Selponi (21-20, 73e), il s’en est sorti. « C’est un match qui se finit bien, c’est ce qu’on va retenir, soufflait Ange Capuozzo. Il y a pas mal de choses qu’il va falloir qu’on gomme de notre jeu mais la victoire est là. On peut prendre comme point positif aussi d’avoir su gérer la fin de match. » « C’est un soulagement parce qu’on a gagné. On a refusé de perdre à domicile, soulignait Laurent Bouchet. Par contre, c’est la constante depuis le début de saison, on se fait peur jusqu’au bout. On ne peut pas se satisfaire de ce genre de prestation. » « C’est un match qu’on aurait pu perdre, reconnaissait Stéphane Glas. Sur la deuxième mi-temps c’est un petit miracle. »

Forcément dans le camp aixois, il y avait de la déception d’être passé si près. « On voulait clairement gagner ce match. Le point de bonus défensif ne nous convient pas, déclarait Fabien Cibray. On est venu avec des ambitions. Je pense qu’on aurait mérité de gagner ce match, honnêtement. » « C’est encore une occasion de perdue, comme à Nevers, regrettait Damien Lagrange. Cela se joue à un manque de précision dans les zones où on aurait pu marquer. Ce petit manque de précision fait qu’au final on perd le match. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Laurent Genin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?