L'Oscar de la semaine : Immelman, le colosse au pied d’or

  • L'Oscar de la semaine : Immelman, le colosse au pied d’or
    L'Oscar de la semaine : Immelman, le colosse au pied d’or Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le MHR a enfin retrouvé le chemin de la victoire samedi soir face au Stade français. Plusieurs joueurs sont sortis du lot pour porter les Montpelliérains vers un succès bonifié. Mais l'arrière sud-africain Henry Immelman a encore une fois été à son avantage, grâce à son jeu au pied mais aussi grâce à ses facultés balle en main.

Plusieurs Montpelliérains auraient pu prétendre à ce titre honorifique d’Oscar de la semaine. En page de match, on vous parle de la remarquable performance du deuxième ligne Nicolaas Janse Van Rensburg qui fut l’un des piliers de la conquête héraultaise. On aurait pu citer également le demi de mêlée Cobus Reinach, omniprésent en défense et auteur d’un essai en solitaire ou encore son partenaire à la charnière, Benoît Paillaugue qui fut excellent dans la conduite du jeu et auteur d’un 83% de réussite face aux perches. Mais comme les performances de ces hommes sont déjà largement traitées ailleurs, on retiendra l’arrière Henry Immelman.

D’abord parce que samedi soir, le Sud-africain au gabarit plus qu’avantageux (1,90m, 100 kg) a encore signé un match de haut vol. Titularisé à l’arrière, il a toujours été judicieux dans ses placements et ses interventions défensives. Ensuite parce qu’il a tenu la barraque dans les vingt dernières minutes de jeu - cruciales pour son équipe qui avait tendance, ces dernières semaines, à craquer en fin de rencontre - quand il glissa au poste d’ouvreur après la blessure de Cobus Reinach qui poussa Benoît Paillaugue à repasser à la mêlée. Et enfin parce qu’il a passé une pénalité extrêmement difficile, placée à 55 mètres des poteaux depuis le côté gauche. Immelman est le buteur longue distance du MHR: la semaine dernière déjà, il avait passé une longue pénalité contre le Racing 92.

Une belle réponse pour celui qui avait vu sa saison perturbée par une suspension consécutive à un carton rouge sévère reçu en Champions Cup contre les Wasps. Depuis, Immelman a enchaîné les prestations convaincantes et s’est installé à l’arrière de la ligne d’attaque de Montpellier. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?