Yannick Bestaven (vainqueur du Vendée Globe) : « J'ai hâte de retourner à Marcel-Deflandre »

  • Yannick Bestaven a remporté « l’Everest des mers » la semaine dernière. À l’arrivée, on lui a remis un maillot du Stade rochelais, son club de cœur.
    Yannick Bestaven a remporté « l’Everest des mers » la semaine dernière. À l’arrivée, on lui a remis un maillot du Stade rochelais, son club de cœur. Photo DR
Publié le , mis à jour

Il y a un peu plus d’une semaine, aux Sables-d’Olonne, Yannick Bestaven remportait le Vendée Globe, après plus de quatre-vingts jours passés en mer à bord de son bateau Maître Coq IV. Le skipper a un lien très particulier avec le rugby, le Stade rochelais mais aussi Christophe Laussucq. C’est l’occasion pour lui de se livrer sans filtre sur son amour de ce sport. Pas si loin que ça de la course au large. Paroles de champion…

Comment vous est venue cette passion pour le rugby ? Tout naturellement car ma famille vient d’un territoire de rugby. Ma mère est dacquoise et mon père vient de Lévignacq, un petit village des Landes proche de Saint-Julien-en-Born. Il a lui même joué au rugby donc j’ai grandi avec ça. De mon côté, j’ai joué en scolaires, en universitaires et, surtout, j’ai partagé ma chambre d’internat, de la...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Romain Lafon
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?