Au Racing, la première de Boffelli !

  • Emiliano Boffelli va faire ses grands débuts avec le Racing 92 ce week-end contre Lyon
    Emiliano Boffelli va faire ses grands débuts avec le Racing 92 ce week-end contre Lyon Icon Sport - Icon Sport
Publié le

S’il est moins connu que certaines stars du club, mais Emiliano Boffelli a tout pour devenir un titulaire indiscutable de la ligne de trois-quarts du Racing 92. Voici pourquoi...

Convenez que la ligne de trois-quarts du Racing, où cohabitent en temps normal Finn Russell, Simon Zebo, Juan Imhoff, Kurtley Beale ou Virimi Vakatawa ne manque ni de caps, ni d’allure. Ce week-end, Laurent Travers et Mike Prendergast devraient néanmoins ajouter une réelle plus-value à l’attaque francilienne en lançant Emiliano Boffelli dans le grand bain. Arrivé au club il y a environ un mois, l’international argentin (25 ans, 31 sélections) découvrira donc le Top 14 face au Lou et, à ce titre, l’avis de son ancien entraîneur aux Jaguares, Gonzalo Quesada, nous semblait pertinent : «Emiliano vient d’un club de rugby (Duendes) philosophiquement tourné vers l’attaque, le mouvement, le jeu debout, explique le manager du Stade français en préambule. Sa technique individuelle remarquable, il la doit déjà à ce qu’il a reçu de la part de ce club de Rosario, qui a d’ailleurs sorti énormément d’internationaux argentins, dont Juan Imhoff.» 

Quesada, finaliste du Super Rugby en 2019 à la tête des Jaguares, poursuit ainsi : «Emiliano Boffelli est un passionné de rugby, un travailleur, un mec humble comme j’en ai peu croisé durant ma carrière d’entraîneur. Et puis, soyons clairs : c’est probablement le joueur le plus doué qu’ait sorti l’Argentine ces dernières saisons.»

Quesada : «Il sera l’un des plus grands joueurs du Top 14»

Ce n’est pas n’importe quel bourrin qu’est donc allé chercher le Racing, en Argentine. À ce sujet, il faut d’ailleurs rappeler que le club du 92 le suivait déjà depuis de nombreuses années et qu’en 2015, il s’en était fallu d’un cheveu pour que Boffelli (1,91 m et 90 kg) ne s’engage dans les Hauts-de-Seine. Ses qualités ? Gonzalo Quesada les détaille ainsi : «Il a un gros coup de pied, possède un timing assez bluffant sous les ballons aériens, plaque fort… […] Ouai, Emiliano pue le rugby, comme on dit. Pour le Racing, pouvoir compter sur un tel attaquant est un vrai bonus. Il sera, dès demain, l’un des plus grands joueurs du Top 14.»

Mais à quel poste, alors ? Mike Prendergast, le coach des trois-quarts franciliens, répond ainsi : «L’important, c’est qu’Emiliano Boffelli soit polyvalent. Il peut jouer numéro 10, ailier, centre ou arrière et son profil, durant le Tournoi des 6 Nations, sera indispensable à l’équipe. J’espère donc qu’il s’intégrera vite à notre projet.» Le match de samedi, face à un concurrent direct en vue de la qualification, devrait en tout cas donner un premier indice quant à la capacité d’adaptation du Puma…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?