Aurillac, jamais deux sans trois ?

  • Thomas Vincent, ici à l’œuvre, et Thomas Salles forment une paire dynamisante au sein de l’effectif cantalien. Photo Stéphanie Biscaye
    Thomas Vincent, ici à l’œuvre, et Thomas Salles forment une paire dynamisante au sein de l’effectif cantalien. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le , mis à jour

Aurillac va devoir aligner toutes ses planètes ce soir face à Vannes, leader de Pro D2, qui s’est toujours plu à Jean-Alric.

Après Béziers et Oyonnax, les Aurillacois restent sur deux propositions intéressantes à domicile. Il va falloir encore élever le niveau ce soir pour la venue de Vannes, leader de Pro D2. Face à une équipe très joueuse, et qui surfe sur une drôle de dynamique à l’extérieur (huit matchs, six victoires, un nul, une défaite), il faudra peut-être éviter le retard à l’allumage. Après une semaine de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Marc AUTHIÉ
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?