FCG : conserver la bonne dynamique

  • FCG : conserver la bonne dynamique
    FCG : conserver la bonne dynamique Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Sur une série de quatre succès en cinq matchs depuis début janvier, le FCG, revenu aux portes du top 6, passe un gros test dans la Nièvre.

Quatre victoires, à Oyonnax, face à Soyaux-Angoulême, Béziers et Provence Rugby, pour une seule défaite, à Rouen. Les Grenoblois ont redressé la barre depuis le début de l’année civile et se sont ainsi replacés dans la course à la qualification. Désormais septièmes, ils ne comptent plus que six points de retard sur Colomiers avant cette 19e journée. Si les résultats sont de retour, le contenu est encore perfectible. Victimes de trous d’air et d’inconstance, les Isérois se font peur, notamment à domicile. Leur dernier match face à Aix-en-Provence (21-20) samedi dernier l’a encore montré. Une partie où ils ont subi, notamment en seconde période. Avec des ballons perdus, des carences techniques et de l’indiscipline. « À part la victoire et l’état d’esprit pour aller chercher cette victoire en fin de match, il y a trop de choses où on est passé à côté », déplorait Stéphane Glas.

Un jour de repos en moins

À mi-parcours d’un marathon de dix rencontres d’affilée jusqu’à la mi-mars, le staff doit gérer les blessures, les temps de jeu « et les semaines » ajoute le manager isérois. Les Grenoblois ont eu la mauvaise surprise d’apprendre vendredi dernier que leur déplacement à Nevers avait été avancé de samedi à vendredi, en raison du retour en force de la Ligue 1 sur les antennes de Canal +.

Conséquence : au lieu de profiter de deux jours de repos après Aix, ils n’ont eu que dimanche pour récupérer. Quant à leur jour de relâche du milieu de semaine, il est passé du jeudi au mercredi. Pas l’idéal pour préparer cette rencontre dans la Nièvre qui s’annonce difficile. « Nous allons faire face une très grosse équipe à domicile. Il va falloir rendre une copie bien différente de ce qu’on a vu face à Aix parce qu’autrement cela ne passera pas, avertit Stéphane Glas. Si on renouvelle un match comme celui-là, on ne gagnera pas à Nevers.»

Jamais cette saison le FCG n’a aligné trois succès consécutifs. Après Béziers et Aix-en-Provence, il essaiera de réussir malgré tout la passe de trois.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Laurent GENIN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?