L'enseignement du week-end : Paris et Lyon décrochent

  • Le LOU d'Izack Rodda a chuté face au Racing. Sur ses 8 dernières rencontres, le club rhodanien n'en a remporté que deux.
    Le LOU d'Izack Rodda a chuté face au Racing. Sur ses 8 dernières rencontres, le club rhodanien n'en a remporté que deux. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Fébriles depuis plusieurs mois, Parisiens et Lyonnais s’éloignent petit à petit de la course au top 6. Au risque de perdre leurs dernières illusions ce week-end, après être passé sous les fourches caudines des deux leaders…

Désormais relégués à 4 et 6 points de Toulon et Clermont (qui comptent un match en moins), Parisiens et Lyonnais se trouvent en réalité à 8 points du potentiel « vrai » sixième, l’UBB. Un retard qui demeure tout sauf irrémédiable alors qu’il reste encore huit journées à disputer, mais qui commence à prendre une tournure rédhibitoire au vu de la dynamique des deux équipes. Il n’a en effet échappé à personne que le Lou n’a été capable que remporter de deux de ses huit dernières rencontres (les deux contre une équipe de Montpellier en perdition), tandis que le Stade français vient d’encaisser quatre bérézinas en autant de déplacements, n’entrecoupant cette descente aux enfers que d’un seul succès à domicile contre Castres (29-9), au terme du match qui remportera sans doute le grand prix de la purge de l’année.

Paris peut craindre le pire à La Rochelle

De quoi décréter l’état d’urgence en vue de la qualification ? C’est l’évidence. Car si Lyonnais et Soldats roses bénéficient d’un calendrier très abordable lors des 5 dernières journées (s’affrontant directement au passage lors de l’avant-dernière), il s’agirait de ne pas avoir perdu toutes ses illusions avant de négocier ce grand emballement final… Voilà pourquoi les deux équipes joueront très gros samedi, en passant au révélateur des deux premiers du classement… À ce titre, ce sont clairement les Parisiens qui s’avanceront avec le moins de certitudes, puisqu’ils affronteront à La Rochelle la dernière équipe de Top 14 invaincue à domicile cette saison. Forcément de quoi craindre une rouste majuscule, après avoir encaissé 39,5 points en moyenne lors de leurs quatre dernières sorties hors de Jean-Bouin. D’autant que les Rochelais ont encore fait le plein de confiance de week-end à Mayol, et joueront pour ravir l’honorifique première place du classement au Stade toulousain…

Lyon sans droit à l’erreur contre Toulouse

Un objectif pour lequel les Maritimes compteront sur un allié de circonstance avec le Lou. Car si les Rhodaniens se sont certes avérés incapables de ramener le moindre point de leurs deux derniers matchs à Clermont ou au Racing, tout n’était pas non plus à jeter aux orties, Lyon devant essentiellement ses défaites à ses propres erreurs. Un déchet qu’il s’agira évidemment de régler face au Stade, qui n’apprécie rien tant que de se nourrir des fautes de l’adversaire et qui voudra prendre sa revanche par rapport au match aller (7-16), boosté par le retour du patron Jerome Kaino… Redoutable, comme perspective ? À l’évidence. Reste que s’ils veulent se montrer dignes d’intégrer le top 6, les Lyonnais devront le mériter en battant de nouveau des candidats au titre, tout comme les Parisiens d’ailleurs. Sous peine de très vite rejoindre leurs copains Brivistes, Palois et Castrais au sein d’un ventre mou qui ne dit pas encore son nom, dont la croissance ôterait pratiquement tout suspense pour la course aux places qualificatives d’ici la fin de la saison…
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?