Le SA XV n’a pas de complexe

  • Après une série de cinq matchs sans victoire, les Angoumoisins doivent renouer avec la victoire. Les joueurs, à l’image de Shalva Sutiashvili, vont devoir jouer à leur meilleur niveau. Photo Icon Sport
    Après une série de cinq matchs sans victoire, les Angoumoisins doivent renouer avec la victoire. Les joueurs, à l’image de Shalva Sutiashvili, vont devoir jouer à leur meilleur niveau. Photo Icon Sport
Publié le

Alors qu’il va recevoir Perpignan puis Vannes coup sur coup, Soyaux-Angoulême ne veut pas tomber dans le complexe d’infériorité. En s’appuyant notamment sur son point ramené d’Oyonnax le week-end passé, il tient à croire qu’il peut faire tomber des cadors.

Alors qu’il lui reste onze matchs à jouer jusqu’à l’issue de la saison, le SA XV lanterne rouge de Pro D2 veut encore croire au maintien. Si la situation est grave, elle n’est pas désespérée, car il y a encore des motifs d’espoirs. Sur la pelouse d’Oyonnax jeudi dernier, Soyaux-Angoulême a montré, malgré des erreurs individuelles qui ont "offert des points à l’adversaire" selon le manager angoumoisin Vincent Etcheto, qu’il avait encore de quoi croire au maintien. Car, dans le caractère, comme souvent, les Charentais ont prouvé qu’ils étaient loin de déposer les armes, récupérant un point de bonus défensif en fin de match. Les Angoumoisins auraient même pu, comme souvent rafler la mise. Désormais, Vincent Etcheto et son groupe mettent le cap sur l’avenir. Et le futur, ce sont notamment les deux matchs à venir avec la réception du deuxième de poule Perpignan ce vendredi puis du leader Vannetais le week-end prochain : "On va se sauver la saison sur ces deux matchs, je suis optimiste, je vois le travail que l’on fait. Il faut sauver le club, c’est mon but. On n’a pas de marge mais ce que je sais, j’en suis persuadé, on n’est pas à notre place… Je pense qu’on est capable de gagner ces deux matchs, je veux qu’on le fasse et je suis persuadé qu’on va le faire. Je sais que l’on a les moyens de faire une très bonne fin de saison, ça va tourner", prédit Vincent Etcheto.

Du positif à retenir

Déterminé, le manager Angoumoisin semble avoir transmis son exigence et sa positivité à son groupe. S’ils savent que ce sera compliqué, les joueurs, à l’image de l’expérimenté deuxième ligne géorgien Shalva Sutiashvili connaissent la recette du succès : "C’est une très bonne équipe. On va faire notre meilleur, chacun de nous. Si on est capable de jouer à notre meilleur niveau, chacun à 100 % on est capable de gagner ce match." Actuellement à cinq longueurs du Stade montois, premier non reléguable qui compte un match joué en moins, Soyaux-Angoulême n’a plus de temps à perdre et doit vite renouer avec le succès. Une saveur de victoire à laquelle il n’a plus goûté depuis le 22 décembre et un succès à Chanzy face à Grenoble (9-3). Depuis, Soyaux-Angoulême reste sur cinq matches sans victoire. Toutefois le SA XV est parvenu à glaner au moins un point sur ses quatre dernières sorties. Il faut désormais passer la vitesse supérieure.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?