Cassang : "Retrouver notre confiance"

  • "Retrouver  notre confiance"
    "Retrouver notre confiance"
Publié le , mis à jour

L'ancien demi de mêlée de Clermont Charlie Cassang revient sur son choix de rejoindre Oyonnax cette saison. Malgré des résultats en demi-teinte, le joueur de 26 ans est satisfait de ses débuts dans son nouveau club. 

Votre première saison à Oyonnax répond-elle à vos attentes ?

Sur un plan purement personnel je peux même dire que le bilan va au-delà de ce que j’espérais. Je ne m’attendais pas à une intégration aussi rapide dans le groupe. Tout a été très vite, cela s’est fait naturellement. C’est l’une des caractéristiques du groupe et cela m’a permis d’être performant dès les premiers matchs.

Ce choix était donc le bon ?

À Oyonnax j’ai en quelque sorte redécouvert le rugby. Même si j’étais très attaché à Clermont, que ce soit au club ou à la ville, J’ai retrouvé à Oyonnax le plaisir de faire pleinement partie d‘un groupe. Humainement cela fait énormément de bien. C’est pour cela que j’ai choisi le rugby. J’ai retrouvé de la fraîcheur, renoué avec l’essence même de notre sport. J’ai simplement retrouvé le plaisir.

Les derniers résultats d’Oyonnax n’altèrent-ils pas ce sentiment ?

On ne peut pas nier que nous sommes actuellement en deçà de ce que nous espérions et de ce qu’a pu sembler nous promettre un début de saison avec huit maths sans défaite. Néanmoins, nous occupons la quatrième place, en conformité avec notre objectif de qualification pour la phase finale. Aujourd’hui rester dans le groupe des qualifiables demeure un impératif. Le championnat est encore long. Nous allons aborder son dernier tiers. La première des choses, pour continuer à avancer, est de reprendre goût à la victoire, d’enchaîner les résultats.

Le partage assuré à Mont-de-Marsan, la victoire préservée face à Soyaux-Angoulême répondent à cette politique du petit pas ?

Derrière nous il y a des équipes en forme. Les résultats sont primordiaux pour nous aider à engranger des points mais aussi de la confiance. Nos deux derniers matchs vont dans ce sens, même s’ils ont été compliqués. Il faut continuer à nous concentrer sur nous-mêmes et à nous recentrer sur notre jeu.

Face à Soyaux-Angoulême, votre équipe, malgré un départ idéal, n’a-t-elle pas manqué de maîtrise ?

En étant meilleurs dans les dix dernières minutes, en nous montrant plus coriaces, nous aurions pu faire mieux. Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce match, mais il faut arrêter de se poser des questions et au contraire nous servir de cela pour avancer.

Deux déplacements consécutifs à Provence Rugby et Rouen vous attendent avant la réception de Perpignan. Cet enchaînement peut-il marquer le tournant de la saison ?

Dans le contexte actuel les cartes sont totalement redistribuées à l’extérieur. Nous devons avoir l’ambition de ne plus voyager à vide. Le bloc qui arrive sera très important. Nous avons déjà été performants face à ces équipes, à partir de là il faut que les deux prochains matchs nous apportent de la confiance.

Dans une suite continue de dix rencontres, le report à dimanche de la confrontation avec Provence-Rugby est-il une bonne chose ?

Nous aurons moins de temps pour préparer le voyage à Rouen, mais nous savons gérer. En début de semaine nous avons pu souffler un peu. Cette petite dose de fraîcheur physique a été la bienvenue, maintenant il faut reprendre de la fraîcheur mentale.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?