Ça plane pour Bourg, Cognac et Narbonne

  • Ça plane pour Bourg, Cognac et Narbonne.
    Ça plane pour Bourg, Cognac et Narbonne.
Publié le

Trois victoires à l’extérieur, Albi s’écroule ; Dijon, Tarbes et Massy se rebiffent. La cinquième journée retour fut riche d’enseignements !

Cette cinquième journée retour n’a pas dérogé à la règle de ce championnat toujours plus spectaculaire. Ce week-end, comme ses prédécesseurs, a réservé son lot de surprises. La première est venue du Tarn, où Albi est tombé de haut samedi, sur sa pelouse du Stadium municipal. Sèchement battus par Cognac-Saint-Jean-d’Angély, les Albigeois lancent de la pire des façons leur enchaînement de quatre réceptions. Il faudra rebondir, et vite, pour bien négocier la venue de Bourgoin dimanche, lors de la première journée de repli pour les équipes dont le calendrier n’est pas encore à jour. Les joueurs de l’UCS, forts de l’exploit accompli au pied de la cathédrale Sainte-Cécile, n’auront pas de pression au moment d’accueillir Tarbes le 7 mars. Ils pourront profiter du prochain week-end pour couper et se régénérer puisque leur seul match à rattraper pour le moment se jouera le 11 avril contre… leur victime albigeoise. Deux salles, deux ambiances !

Passons sur les résultats de Nice et Bourg-en-Bresse qui continuent à impressionner, semaine après semaine. Les Azuréens ont battu Aubenas-Vals et les Bressans se sont déplacés avec succès sur la pelouse de Chambéry. Les deux leaders n’ont laissé aucune chance aux deux formations de bas de tableau et engrangent de précieux points, qui les assurent quasiment d’être présents en phase finale au printemps. Même constat pour Narbonne, facile vainqueur de Blagnac sur la pelouse des banlieusards toulousains, avec le seul bonus offensif de la journée à la clé. On voit mal comment Niçois, Bressans et Narbonnais pourraient connaître un trou d’air tel qu’ils puissent glisser hors des quatre places qualificatives au vu de l’impression de maîtrise et de puissance qu’ils dégagent chaque semaine. Fort de ce constat, la quatrième place va forcément valoir très cher !

Première date de repli à venir

Au rang des "exploits", ou tout du moins des très bonnes performances, signalons le succès de Dijon, qui, dimanche, a fait tomber Suresnes sur la pelouse du stade Bourillot. Cette victoire 29 à 18 fait un bien fou aux joueurs de la Côte-d’Or qui n’avaient plus gagné depuis le 10 janvier et qui ont évité une cinquième défaite de rang. Du coup, les Dijonnais profitent de ce bon coup pour sortir de la zone rouge qu’ils abandonnent à Chambéry et Aubenas-Vals. à noter que les Dijonnais font partie des trois équipes (avec Suresnes et Tarbes) à avoir un calendrier complètement à jour. Juste au-dessus de la ligne de flottaison, Tarbes et Massy, respectivement vainqueurs de Dax et de Suresnes, se donnent un peu d’air.

Si le championnat s’arrêtait là, les demi-finales opposeraient Nice (1er) à Albi (4e) et Bourg-en-Bresse (2e) à Narbonne (3e). Les équipes reléguées en Fédérale 1 seraient Aubenas-Vals et Chambéry. Mais tout cela n’est encore qu’une photo à l’instant T du championnat, il reste encore huit journées de phase régulière et trois dates de repli. à ce propos, la première de ces dates "joker" pour les clubs se tiendra dès le week-end prochain avec quatre matchs programmés : Dax - Narbonne, Albi - Bourgoin, Massy - Bourg-en-Bresse et Blagnac - Aubenas-Vals.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?