Les limites de Vannes ?

  • Les limites de Vannes ?
    Les limites de Vannes ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après Perpignan et Biarritz, c’est Nevers qui est parvenu à ses fins à la Rabine. Le 17-0 des neversois en seconde période résonne comme un sérieux avertissement pour les vannetais.

Jean-Noël Spitzer avait la tête des mauvais jours vendredi soir à l’heure de tirer les premiers enseignements. Il n’a pas parfois besoin de parler, car on sent gronder en lui une colère sourde. L’avantage avec le patron vannetais, c’est qu’il ne connait pas la langue de bois. Avec lui c’est cash. « Oui, il y a un peu de colère. Je suis énervé par la prestation de mon équipe en seconde période....

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?